Monde Europe

Fleuve Oder : une concentration de sel et algue toxique à l'origine de l'hécatombe de poissons

© Getty Images

30 sept. 2022 à 09:06Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Une "augmentation soudaine" de la teneur en sel dans le fleuve Oder a entraîné l'apparition d'une algue toxique et causé cet été la mort de centaines de tonnes de poissons, affirme vendredi un rapport d'experts allemands.

"La cause la plus probable de la mort des poissons dans l'Oder est une augmentation soudaine de la salinité qui, associée à d'autres facteurs, a entraîné la prolifération massive d'une algue saumâtre toxique pour les poissons", explique ce rapport présenté vendredi par le ministère allemand de l'Environnement.

Cette algue, Prymnesium parvum, "produit une substance toxique qui est mortelle pour les poissons et autres organismes aquatiques", détaille le rapport. Elle serait apparue à la suite d'une concentration saline qui reste inexpliquée et a entraîné la mort cet été d'environ 300 tonnes de poissons dans ce fleuve qui sépare l'Allemagne et la Pologne.

La cause de la salinité est inconnue

Selon ce rapport, "les experts ont dû laisser ouverte la question de savoir quelle était la cause de cette salinité anormalement élevée".

"On ne sait pas non plus comment l'algue saumâtre, que l'on trouve normalement dans les eaux côtières, s'est retrouvée à l'intérieur des terres", ajoutent les experts dans un communiqué publié par le ministère de l'Environnement.

Jeudi, les autorités polonaises avaient elles aussi pointé, dans un pré-rapport, le rôle de l'algue dans cette hécatombe et exclu toute cause industrielle à la dégradation soudaine de l'eau du fleuve.

Mais pour la ministre allemande de l'Environnement, l'écologiste Steffi Lemke, citée dans le communiqué, cette "grave catastrophe environnementale" a sans doute été "causée par des activités humaines". 

Les raisons de cette forte salinité, le "déclencheur primaire" de la catastrophe environnementale, "ne sont pas claires", écrivent cependant les experts allemands, pour qui des "mécanismes d'action multicausaux" ont déclenché la mort des poissons.

Pour eux, les conditions nécessaires à la prolifération des algues sont réunies dans l'Oder en été, avec entre autres de faibles débits et niveau d'eau. 

Relations tendues entre Berlin et Varsovie

Le désastre a quelque peu tendu les relations entre Berlin et Varsovie. L'Allemagne avait notamment accusé la Pologne d'avoir tardé à l'informer de l'étendue de la pollution.

Les premiers signalements de la mort massive de poissons dans l'Oder ont été faits par des habitants et des pêcheurs à la ligne polonais le 28 juillet.

Ces dernières années, l'Oder était connu pour être un fleuve relativement propre, avec environ 40 espèces de poissons y vivant.

Sur le même sujet :

Pollution du fleuve Oder : des dizaines de tonnes de poissons morts

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Plus de 100 tonnes de poissons retrouvés morts dans l'Oder : les causes du désastre se précisent

Monde

Pollution de l’Oder : 160 tonnes de poissons morts repêchés en Pologne

Monde

Articles recommandés pour vous