Regions Bruxelles

Foire du Midi 2022, une édition sans restrictions: le soulagement pour les forains

La Grande Roue, attraction-vedette de la Foire du Midi

© Belga / LAURIE DIEFFEMBACQ

15 juil. 2022 à 12:35Temps de lecture2 min
Par Léa Huppe

Grande roue, croustillons et carrousels. Ce samedi, la Foire du Midi sera de retour pour sa 141e édition. Cette année, 130 attractions s’étendront sur deux kilomètres du Boulevard du Midi du 16 juillet au 21 août.

 

Depuis quelques jours, le quartier du Midi s’est transformé en site de construction. Les forains ne s’arrêtent plus. Il leur reste maintenant quelques heures pour tout mettre en place. Cette année, l’ambiance sera au rendez-vous. En effet, c’est la première année qu’aucune restriction sanitaire n’a été mise en place. Parmi eux, Sacha Hotye vend des frites, des beignets et des crêpes sur les foires de Belgique depuis huit ans. Elle a de grands espoirs pour cette édition :"On est content, on est vraiment très content. Surtout que cette année, ça va être la première fois sans restriction donc on a vraiment hâte d’ouvrir."

L’année dernière, la Foire du Midi était ouverte mais avec masque obligatoire, distances sociales et gel hydroalcoolique sur tous les stands.

Le fait d’ouvrir sans restrictions, c’est un soulagement pour nous

Cette année, les forains seront exemptés de toutes ces restrictions. Sacha espère alors revoir certains de ces clients habituels : "On pense revoir un certain public, mais on n'a pas revu nos plus vieux clients qui ont peur et qui doivent plus se protéger".

Des années de difficulté

Il y a huit ans, Sacha reprend d’abord la friterie de ses parents. Pleine d’ambition, elle achètera ensuite, fin 2019, l’établissement Max, réputé dans le paysage forain depuis sa création en 1839. En mars 2020, deux jours avant le lancement de la foire de Gand avec sa nouvelle friterie, le confinement est annoncé. C’est la catastrophe pour Sacha et son mari qui investissent beaucoup d’argent dans cet établissement : "Les papiers continuent de venir, les crédits doivent être remboursés donc on se demande vraiment qu’est-ce qui va se passer ? Est-ce qu’on va devoir revendre quelque chose, se séparer de matériel, demander de l’aide de nos parents ? "

Loading...

Pour continuer à payer ses factures, Sacha s’installe pendant neuf mois comme friture fixe au bord d’une chaussée de Fleurus, près de Charleroi. Elle a alors des horaires fixes et un jour de fermeture par semaine.

À la minute où la réouverture des foires est annoncée, Sacha remballe son fritkot et repart sur les routes. Parce qu’elle est foraine et non friturière, "tout ce qu’on voulait, c’est retourner sur les routes et vendre nos beignets".

Malgré ces nombreuses difficultés, Sacha est foraine dans l’âme. Certains de ses collègues ont opté pour la reconversion professionnelle. Mais pour elle, changer de métier n’est pas envisageable. "Je suis née dans la foire. Mes parents étaient forains et mes grands-parents avant eux aussi. Je suis la septième génération de forains dans la famille".

Ça coule dans mes veines

Pour beaucoup de forains comme Sacha, ce métier est une passion et un honneur. "Quand on est forain, ce n’est pas seulement un travail, c’est une vie. Nous on vit vraiment sur les routes, c’est la liberté de pouvoir partir quand on veut. C’est pouvoir me retrouver dans toutes les villes de Belgique. C’est vendre de la joie, parce que partout où on arrive, c’est la fête".

L'édition 2022 de la Foire du Midi s'annonce donc prometteuse pour Sacha et tous les autres forains présents. 

Les heures d'ouverture sont disponibles sur le site officiel de la Foire du Midi.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous