Football

Football : la malédiction des buts contre son camp

Justien Odeurs, gardienne des Red Flames

© Tous droits réservés

28 oct. 2020 à 13:36Temps de lecture1 min
Par Mathilde Mazy

Sans mauvais jeu de mots, l'équipe nationale féminine belge a fait des flammes hier soir lors des phases de qualification pour l’Euro 2021. Elle partait certes avec une petite longueur d’avance face à la Lituanie, 107ème au classement FIFA, mais, on ne peut pas attribuer tout le mérite au Red Flames

Sur les neuf buts accordés à la Belgique, seulement sept sont l’œuvre de crampons belges. Les Lituaniennes, pas très assurées, ont marqué dans leur filet à deux reprises…

Dans ce cas-ci, ces deux buts ne changeaient pas réellement le sort du match. Ils donnaient en revanche un désavantage psychologique aux joueuses lituaniennes, dépassées par le niveau de leurs adversaires.

Parfois impressionnants, de temps en temps lourds de conséquences et souvent amusants, les CSC (contre son camp) sont parmi les faits de jeu les plus cruels du football.

Ceux qui coûtent très cher

L’Histoire retiendra que Mario Mandzukic a marqué le premier but de la finale de Mondial 2018 opposant la France à la Croatie. En voulant intercepter un coup franc donné par Antoine Griezmann à la 18ème minute, le joueur croate a marqué de la tête, dans son propre camp. Mandzukic s’est rattrapé en deuxième mi-temps en marquant dans le bon goal mais ça ne suffira pas à battre la France, victorieuse.

Dans la catégorie de nos champions nationaux, je demande Lukaku. Le joueur de l’Inter Milan connaît malheureusement très bien le sentiment de culpabilité lorsqu’on marque contre son camp. Surtout quand ce goal est décisif en finale de l’Europa League. Lors de la rencontre entre Séville et l’Inter Milan en août, Lukaku a dévié le ballon dans son propre goal. D’abord attribué à Diego Carlos de Séville, l’UEFA a finalement qualifié ce but décisif de contre son camp, au grand désarroi du Diable Rouge.

3-2 : But contre son camp de Lukaku sur un retourné de Diego Carlos

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Chez les Dames, un " own goal " de la défenseuse anglaise Laura Bassett marquera la défaite contre le Japon. La joueuse mettra un goal dans son propre camp à la 92ème minute de la demi-finale de la Coupe du Monde 2015. Sort cruel pour l’équipe britannique.

Les spectaculaires

En 2015, Ante Kulusic, défenseur croate du Genclerbirligi SK, a inscrit un but très lointain, mais malheureusement pour lui et son équipe, contre son camp. Le sort était de toutes façons scellé car son équipe était déjà menée 3-0 sur le gazon du Gaziantepspor.

Lors du match de Ligue 2 Caen-Grenoble en février 2020, le gardien Brice Maubleu a envoyé la balle dans son propre but. Alors qu’il s’apprêtait à dégager à la main, le pauvre a mis un but contre son camp. C’est le parfait exemple de ce qu’on appelle un " but gag ".

Statistiques

En 2018, le 5ème meilleur buteur du PSG n’était autre que l’adversaire contre son camp ! Pas moins de 10 buts contre leur camp ont été mis par des concurrents en faveur du Paris-Saint-Germain.

On retiendra, entre autres, celui de Mathieu Debuchy, de Saint-Etienne, qui trompe son gardien en détournant un centre au fond de ses filets. Ce but sauve la mise au PSG qui était mal parti dans cette rencontre.

Et comme l’histoire est un éternel recommencement, l’ASSE offrira encore un goal à Paris en janvier 2020 lors des quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous