RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva for Life

Fous rires, chants et moments mémorables à Viva for Life : retour sur les moments forts de la première nuit

Tout le monde chante dans le cube

Viva for Life

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Après avoir profité des showcases de Soprano, Polo & Pan et Clara Luciani pour la soirée de lancement de cette édition 2021 de Viva for Life, Sara, Ophélie et Marco se sont finalement retrouvés entre eux et ont profité de cette première nuit pour s’adonner à toutes sortes d’activités. Fous rires, chants et moments mémorables ont rythmé ces premières heures dans le cube. Retour sur les moments forts !

Au cours de cette première nuit de Viva for Life, Robert a fait quelques apparitions dans le cube plus mouvementées les unes que les autres. Il a amené des invités, proposé des blind tests et animé l’équipe avec des chansons dont il a le secret. Il a également proposé un jeu totalement loufoque aux animateurs : Lorsqu’ils étaient désignés, les membres de l’équipe devaient improviser des paroles sur l’air d’Ana Kuni, l’hymne de Viva for Life 2021, accompagnés à la guitare. Si Ophélie et Marco ont plutôt bien réussi le pari en invitant notamment les téléspectateurs à faire un don, Sara a été prise au dépourvu et n’a pas réussi à improviser des paroles. Ce qui est sûr, c’est que personne n’a eu le temps de s’ennuyer dans le cube !

Sara Paduwa épuisée par le quizz de cuisine coquin

Viva for Life

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La troisième boule piochée par Ophélie Fontana contenait le troisième défi, lancé par Ores, à nos animateurs : Il s’agissait d’un quizz de cuisine avec des questions coquines : "Chastes oreilles, mettez des boules Quies", peut-on lire sur le papier. Pascal Michel interroge alors l’équipe avec la première question du quizz : Que signifie l’expression "Manger en hachis les restes du gigot​​​​​​" ? Après de nombreuses tentatives et propositions vaines, Pascal donne finalement la réponse aux animateurs : L’expression signifie "Épouser sa maîtresse" ! "Vous savez quoi ? Je pense qu’on a besoin d’une petite pause", conclut Sara De Paduwa avec humour.

 

Donner aux autres, ça rend heureux mais aussi ça donne du sens à notre vie dans un contexte difficile pour tout le monde. Pensons à ces enfants et agissons.

Loading...

Sur le même sujet

Viva for Life : Raphaël et Stéphane relèvent le défi et font des tours à vélo de la Grand-Place de Tournai

Viva for Life

Ibrahim ne sait plus quoi répondre à son fils : "Papa, je vais garder mon argent de poche pour toi"

Viva for Life

Articles recommandés pour vous