Environnement

France : quelque 200 personnes manifestent contre l’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin

Des militants d’Extinction-Rebellion et d’ANV-COP 21 (Action non-violente COP21) protestent contre l’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin et pour sensibiliser au changement climatique, à côté de l’aéroport de Lesquin, dans le nord de la France, le 8 o

© AFP

Quelque 200 personnes se sont rassemblées dans le centre de Lille samedi après-midi après avoir déployé au cours de l matinée des banderoles à proximité de l’aéroport, à Lesquin, pour protester contre son extension.

"On s’y oppose pour des raisons d’abord climatiques, augmenter le trafic aérien va entraîner une augmentation des émissions de gaz à effet de serre alors que les scientifiques du climat sont clairs sur le sujet, il faut les réduire si on veut limiter les conséquences du réchauffement climatique", a dénoncé auprès de l’AFP Capucine Saulpic, de l’association Nada (Non à l’agrandissement de l’aéroport de Lille) à l’initiative de la manifestation.

"On s’y oppose aussi parce que les conséquences sur la santé des populations survolées sont énormes, il y a des impacts sur le sommeil, une augmentation des risques de maladies cardiovasculaires et pulmonaires", a-t-elle ajouté.

"Stop all airport expansions now", pouvait-on lire sur une banderole déployée par une dizaine de manifestants samedi matin devant la grille d’enceinte des pistes de l’aéroport à Lesquin. "Stay grounded", pouvait-on lire sur une autre banderole déployée à proximité de l’aéroport.

 

Lille-Lesquin, le 8 octobre 2022
Lille-Lesquin, le 8 octobre 2022 © AFP

Saturation

Le 6 juillet, le préfet du Nord Georges-François Leclerc a signé l’arrêté "valant autorisation environnementale" pour ce projet prévoyant entre autres l’agrandissement du terminal, la création d’un nouveau parking et l’élargissement de la piste principale, ainsi qu’une mise à niveau fonctionnelle de l’aérogare et des parkings.

L’association Nada compte prochainement déposer un recours devant le tribunal administratif contre cet arrêté.

Dimensionné "pour un trafic annuel de 1,5 million de passagers lors de sa mise en service en 1996 […] avec un trafic annuel en 2019 proche des 2,2 millions de passagers", le terminal "atteint certains jours le seuil de saturation, notamment en saison estivale", selon l’aéroport.

Le scénario de croissance retenu "vise 3,9 millions de passagers à l’horizon 2039", a-t-il précisé.

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous