RTBFPasser au contenu
Rechercher

Environnement

Fukushima : une nouvelle race de cochons hybrides après la catastrophe nucléaire

Loading...
07 juil. 2021 à 13:30Temps de lecture1 min
Par Chloé Rosier

Une nouvelle race hybride de sangliers et de cochons a vu le jour dans la région abandonnée depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011.

Comme l’explique une étude publiée par dans Proceedings B, des sangliers de la zone évacuée se sont reproduits avec des cochons domestiques qui se sont échappés des fermes abandonnées. Les humains ayant eu peu de temps pour évacuer la zone, de nombreux animaux sont restés en arrière et ont dû apprendre à se débrouiller par eux-mêmes, avec l’aide cependant de deux hommes qui sont restés sur les lieux et qui s’en occupent depuis.

Des échantillons d’ADN de 243 cochons et sangliers ont été analysés et 16% des sangliers de la zone abandonnée étaient des hybrides. Les chercheurs parlent "d’invasion biologique" (des cochons chez les sangliers) et de "dilution de l’adn" (des sangliers avec l’adn des cochons).

"Je pense que les porcs n’ont pas pu survivre dans la nature, mais le sanglier a prospéré dans les villes abandonnées – parce qu’ils sont si robustes", a expliqué Donovan Anderson, chercheur à l’Université de Fukushima à la BBC.

La situation est en train de revenir à la normale selon les scientifiques puisque l’humain revient dans la région et s’attaque à l’invasion des sangliers dont il est l’un des seuls prédateurs.

Sur le même sujet

Fukushima : d’anciens dirigeants de Tepco condamnés à d’énormes dommages-intérêts font appel

Monde

Catastrophe de Fukushima : des anciens dirigeants de Tepco condamnés à 95 milliards d'euros de dommages-intérêts

Monde

Articles recommandés pour vous