Regions Hainaut

Fusion d’Ambroise Paré et des hôpitaux Jolimont, les emplois sont assurés

© Helora

"Nous avons la garantie que les emplois seront préservés", affirme Patrick Salvi, directeur régional du SECTa pour la région de Mons.

Pour rappel, les hôpitaux du groupe Jolimont, Ambroise Paré et l’hôpital de Tivoli se sont réunis pour créer un réseau, Helora. L’objectif est d'offrir un panel plus large de soins dans la région en évitant les doublons entre hôpitaux.

Ambroise Paré et les hôpitaux Jolimont ont même été plus loin en annonçant une fusion, ce qui a créé des craintes de restructuration.

Des garanties

"Si nous roulons avec le projet, c’est parce que nous avons des garanties sur le volume d’emploi et les conditions d’emploi", déclare Patrick Salvi. Le syndicat a d’ailleurs fait signer un document aux directeurs du projet Helora et aux autres syndicats. "Nous avons convenu que chaque travailleur arriverait chez Helora avec son "sac à dos", c’est-à-dire avec ses années d’ancienneté, ses avantages extralégaux et ses conditions de travail".

Le projet censé être lancé en janvier 2023 aura quelques mois de retard. Le réseau Helora sera en marche au plus tard pour le premier juillet. D’ici 2030, le réseau souhaiterait ouvrir deux nouveaux hôpitaux : un à Jemappes (commune de Mons) et l’autre à La Louvière.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous