RTBFPasser au contenu

Beauté

G-beauty, C-beauty, T-beauty : qu'est-ce que c'est toutes ces lettres ?

G-beauty, C-beauty, T-beauty : qu'est-ce que c'est toutes ces lettres ?
15 avr. 2022 à 07:002 min
Par RTBF avec AFP

Après la K-beauty et la J-beauty, qui comptent toujours plus d'adeptes à travers le monde, voilà que de nouvelles routines beauté émergent à travers le monde, célébrant les rituels de nombreuses populations.

La G-beauty, la C-beauty et la T-beauty sont les nouvelles tendances à connaître et à expérimenter… Encore faut-il savoir ce qui se cache derrière ces appellations. On vous dit tout !

L'Asie inspire toujours la cosmétique

Si la K-beauty (Korean Beauty) domine toujours les débats en matière de skincare, les réseaux sociaux ont vu émerger ces derniers mois de nouvelles tendances venues des quatre coins du globe. En 2021, la J-beauty (Japanese Beauty) s'est progressivement imposée dans le paysage de la cosmétique, surfant (notamment) sur la vague d'une beauté minimaliste entre sciences et traditions, faisant une foule d'adeptes à travers le monde. Mais l'on parle aujourd'hui de G-beauty, de C-beauty et même de T-beauty, célébrant les rituels de pays voisins comme de pays lointains.

Forts de rituels ancestraux, les pays d'Asie influencent depuis longtemps la routine beauté des nations occidentales, et plus particulièrement d'Europe et des Etats-Unis. On l'a vu avec la K-beauty et la J-beauty et cela se poursuit aujourd'hui avec la C-beauty (Chinese Beauty) et la T-beauty (Taiwanese Beauty), qui s'imposent progressivement avec des cosmétiques inspirés, là encore, d'un savoir-faire et de traditions ancestraux.

Chine et Taïwan : des routines simplifiées à base de plantes

La première, la C-beauty, vient de Chine et se caractérise par des formules à base d'herbes et de plantes indigènes tout en s'inspirant de la médecine traditionnelle chinoise. La beauté holistique, en somme, qui ne cesse de faire des émules à travers le monde depuis le début de la pandémie. Le tout avec cette touche éco-responsable désormais indispensable, synonyme de cosmétique du futur.

La seconde, la T-beauty, vient de Taïwan et s'apparente de très près à la précédente puisqu'il s'agit également de s'inspirer de la médecine traditionnelle chinoise tout en combinant expertise scientifique et ingrédients naturels. Les racines sont à l'honneur, tout comme certaines plantes locales, dont le luffa.

Contrairement à la K-beauty, qui se caractérise par une routine beauté en une dizaine d'étapes, la C-beauty et la T-beauty n'en demandent que quatre ou cinq avec l'obligation de nettoyer, tonifier et hydrater sa peau avant de lui administrer un masque adapté à ses besoins. Simple, basique et plus rapide.

G-beauty : la nouvelle "clean beauty"

Si l'Asie a largement assis son influence dans l'univers de la cosmétique, l'Europe entend rattraper son retard. Et ce pourrait être chose faite avec la G-beauty, qui vient d'Allemagne (German beauty). Là encore, le concept repose sur l'authenticité, le naturel, pile en phase avec la clean beauty. Et comme ses cousines venues d'Asie, la G-beauty est à la croisée des chemins entre nature et expertise scientifique, se basant sur la santé de la peau. La beauté holistique, encore et toujours…

On l'aura compris, toutes ces nouvelles tendances beauté se ressemblent de bien des façons, si ce n'est qu'elles reposent sur des traditions et des ingrédients bien différents, propres à chaque culture. Reste désormais à expérimenter chacune de ces routines beauté, et à en tirer le meilleur.

Sur le même sujet

13 mai 2022 à 07:30
2 min
04 avr. 2022 à 08:00
5 min

Articles recommandés pour vous