RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Gand, Genk, l'Antwerp : trois outsiders capables de faire vaciller Bruges ?

Qui de Gand, Genk ou l'Antwerp parviendra à déjouer les plans de Bruges?
07 août 2020 à 13:01 - mise à jour 07 août 2020 à 13:01Temps de lecture3 min
Par Alice Devilez

Qui empêchera Bruges d’être champion pour la deuxième fois consécutive ? A vrai dire, il n’est pas certain qu’un club y parvienne. Les Brugeois semblent plus que jamais candidats à leur propre succession. Des clubs comme Anderlecht le Standard ou encore Charleroi aimeraient mettre quelques bâtons dans les roues du Club de Bruges. Mais Gand devrait être l’adversaire le plus coriace pour le titre. Alors que l’Antwerp et Genk voudront aussi se mêler à la bataille.


►►► À lire aussi : Philippe Montanier, un vent d'optimisme pour souffler les tourments du Standard
►►► À lire aussi : Le Sporting d'Anderlecht n'a plus du tout droit à l'erreur
►►► À lire aussi : Charleroi garde ses ambitions intactes, avec son nouveau Zèbre Guillaume Gillet
►►► À lire aussi : Vers une saison tranquille pour Mouscron et Eupen


Philippe Albert ne voit que les Gantois pour véritablement poser des problèmes à Bruges : "À La Gantoise, tout va dépendre du fait qu’ils gardent ou non Jonathan David. Mais il y a Depoitre, Yaremchuk et Shakvetadze qui revient à son meilleur niveau après une longue blessure. Défensivement, ils ont quand même transféré Arslanagic et Nurio. Je pense que Gand sera le concurrent le plus coriace pour les Brugeois. […] Et dans tous les cas on retrouvera les Gantois en PO1. "

Jonathan David est cité avec insistance du côté de Lille depuis plusieurs semaines déjà. Et s’il faut reconnaître que son départ serait une grande perte pour Gand (23 buts, 10 passes décisives en 40 matches la saison dernière), l’effectif disponible est étoffé et de très bon niveau. Jess Thorup a de quoi composer une équipe compétitive. 

Thomas Chatelle a un avis similaire à celui de Philippe Albert, même s’il considère aussi l’Antwerp comme un concurrent sérieux : " Gand et l’Antwerp seront les plus gros concurrents de Bruges pour le titre. Gand a clairement montré qu’il a un noyau très solide. Même si le départ probable de David représentera quand même un poids offensif en moins. Malgré ça ils ont quand même un très beau noyau. "

Le grand chambardement anversois portera-t-il ses fruits ?

L’Antwerp, vainqueur récent de la Coupe de Belgique, pourrait également se mêler à la course au titre. L’ambition du club est en tout cas d’y parvenir. Pour ce faire, la direction a opté pour de nombreux changements à l’intersaison… Une sorte de grand ménage estival. Exit Boloni. Leko est désormais sur le banc alors que Defour, Mirallas, Bolat, Arslanagic, Opare, Baby sont partis.

Les Anversois sont à l’aube d’une nouvelle ère. Auront-ils besoin d’une année de rodage ? Seront-ils d’attaque dès cette saison ? Parviendront-ils à concrétiser leurs ambitions ? Difficile à dire, mais avec Leko en chef de meute, nul doute qu’il faudra compter sur l’Antwerp pour jouer les trouble-fêtes.

Reste alors l’inconnue Genk. Un club sur lequel il faut toujours compter mais qui sort d’une saison compliquée… Les Limbourgeois ont terminé en septième position alors qu’ils étaient champions en titre. Une contre-performance pas tout à fait illogique. Il est souvent compliqué de confirmer, d’autant que son entraîneur au moment du titre avait rejoint le concurrent brugeois. La sauce n’a ensuite pas pris avec Mazzu et la saison a été plus que moyenne alors que c'est Hannes Wolf qui détient les clés de l'équipe actuellement. On peut légitimement attendre un sursaut d’orgueil de la part de Genk, qui possède également un effectif riche qui s’étoffe régulièrement de jeunes pépites du club.

Articles recommandés pour vous