Economie

Gembloux : la monnaie locale "Orno" passe à l'électronique

© Asbl Orno

12 oct. 2022 à 07:16Temps de lecture3 min
Par Nicolas Lejman

Lancée à Gembloux et Sombreffe, deux communes du nord-ouest de la Province de Namur, la monnaie locale "orno" vient de basculer dans le monde numérique et existe désormais sous une forme électronique, en complément des billets en circulation depuis 2018. Si l'on retrouve un groupe de citoyens à l'origine de cette initiative, elle peut également compter sur le soutien des autorités communales. Quels sont les avantages de la dématérialisation pour une monnaie qui, par nature, a vocation à ne circuler que sur un territoire restreint ? Sandrine Dagniau est membre de l'asbl orno, elle est également une utilisatrice régulière de l'orno en tant que propriétaire du restaurant "Rosalie" à Gembloux.  

Quel est l'intérêt des monnaies locales dans notre système économique ? À quoi peuvent-elles servir ?

Une monnaie locale, dont l'orno, ça sert à remplacer les euros pour encourager la consommation responsable et le commerce local. Le principe c'est qu'au lieu de dépenser un euro, vous dépensez une unité de votre monnaie locale, monnaie locale qui va ensuite être réutilisée par le commerçant chez un fournisseur local qui accepte également cette monnaie. Cela va créer un cercle vertueux qui va encourager les commerces locaux à collaborer avec d'autres commerces locaux, l'argent va ainsi rester dans la même zone géographique. Dans notre cas, ce seront les communes de Gembloux et Sombreffe. 

Combien d'orno sont en circulation et combien de personnes les utilisent ? 

Il faudrait que je vérifie les chiffres exacts mais on tourne autour de 13 000 ornos qui circulent. À noter qu'il y a eu aussi pendant la crise Covid une opération d'un billet de 19 orno en collaboration avec la Ville de Gembloux, on a donc imprimé des nouveaux billets spécifiques qui permettaient aux commerçants d'aller rembourser leurs billets auprès de la Ville pour avoir de l'argent liquide directement. Cette opération a pas mal boosté l'orno. Il faut reconnaitre que, pour l'instant, le réseau fonctionne énormément entre prestataires, on aimerait beaucoup le développer auprès des citoyens, et je pense que le passage à l'électronique va nous y aider.

Vous pensez que le public s'appropriera plus facilement votre monnaie locale lorsqu'elle sera dématérialisée ? 

Oui, parce que le format billet reste un frein auprès de beaucoup de gens. De la même manière que les euros sont beaucoup moins utilisés aujourd'hui en cash qu'auparavant. On manque tous de temps pour trouver une banque et retirer de l'argent, le paiement par carte est devenu tellement facile qu'il a supplanté les pièces et les billets en euros. Les citoyens auront la même facilité d'utilisation avec l'orno électronique. Ils pourront avoir leurs ornos tout le temps sur leur téléphone, de payer très facilement chez leurs prestataires en scannant simplement un code. 

Et pour les prestataires ? Quel sera leur intérêt ?

Je vous donne un exemple, moi je gère un restaurant. Je passe des commandes toutes les semaines auprès d'un fournisseur local, ce sont des gros montants. Je pourrais les payer en orno, mais je me vois mal aller avec ma liasse de billets "orno" jusque chez mon fournisseur pour lui payer sa facture. L'orno électronique permet de faire des paiements entre prestataires et donc de se payer mutuellement des factures beaucoup plus facilement. 

Il faut payer des frais parfois importants pour bénéficier des services de paiement électronique, qu'en sera t-il avec l'orno ? 

Un commerçant, quand il prend un paiement par carte ou par smartphone, il paie des frais de transaction en plus de la location de son terminal. L'avantage avec l'orno électronique c'est que c'est déjà inclus dans ce que les commerçants paient, c'est à dire 21 orno par an. Donc il n'y aura pas de frais supplémentaires, il n'y a aucun frais de transaction qui est effectué, donc quand le client paie une addition de 5 euros ce sont 5 euros que le commerçant reçoit directement. 

En quoi les monnaies locales peuvent-elles contribuer à l'amélioration du système financier ? Peuvent-elles dépasser le stade de l'utopie ? 

Est-ce qu'une monnaie locale va changer le monde ? Je ne pense pas. Par contre, sensibiliser les gens à réaliser qu'ils ont des petits commerces dans leurs villes, qu'ils ont des alternatives aux grandes surfaces, je pense que c'est essentiel. Je pense également que si un jour l'euro venait à crasher subitement, on ne sait jamais ce qui peut arriver, la monnaie locale pourrait, pourquoi pas, prendre le relais. C'est quelque chose qui s'est déjà vu. C'est peut-être un peu extrême comme façon de penser mais plus qu'une lubie c'est vraiment une façon de penser de la part de personnes qui veulent vraiment voir un monde différent éclore, on fait ce qu'on peut à notre échelle. On y croit très fort. Et honnêtement, si on peut retirer un peu d'euros des banques pour les transformer en orno, je pense qu'on aura déjà gagné notre pari. 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous