Generation 21

Génération 21 : Beau comme BOW !

© Bow

12 oct. 2022 à 20:05Temps de lecture2 min
Par Pierre Paulus

Des talents belges inspirés par les classiques rock et pop, le mercredi à 22h05 dans Underground, sur Classic 21 !

Beau comme… BOW ! Et quelle belle rencontre de fin de soirée, dans un jardin à la bougie, avec Aurel, à l’origine du trio de BOW.

L’équilibre musical de BOW relève de l’anticonformisme : " Nous recherchons un équilibre entre quelque chose d’émancipant et quelque chose d’invitant… Et ça se retrouve dans la musique avec des choses un peu folles, triturées, et des choses plus majeures, des chants plus lyriques. C’est un peu cette utopie de retrouver la dynamique de la balance entre quelque chose d’un peu vaste et tout ce qui nous pousse à être des winners et à faire des choses bien huilées. "

Loading...

Le trio de BOW puise ses inspirations dans les sonorités, pleines de ramifications, et l’histoire, source d’une grande résilience culturelle, du krautrock. Un style qui colle plutôt bien à la ville d’adoption d’Aurel : Bruxelles.

Il y a à Bruxelles cette énergie du compromis, du cosmopolite ultra-intense… Il y a ici une espèce de croisée des chemins, et de refonte possible dans le krautrock avec notamment le motorik drum, comme un wagon, qui pousse et qui met cette énergie d’espoir source permettant de transmettre beaucoup d’émotions différentes, en étant à la fois dans la terre et c’est assez psyché, avec pas mal d’espaces qui s’ouvrent. "

Loading...

Parmi les espaces artistiques que BOW apprécie ouvrir, le cinéma occupe une place de choix. Le premier EP du groupe, intitulé " Factotum ", se compose de 5 plages, dont 3 ont déjà été mises en images. Comme une extension des textes et des énergies des mélodies. Illustration avec le titre " Cluster ", dont le nom devance le Covid et à travers lequel le trio de BOW aborde la question du " nous " et du décloisonnement de la société. Ou comment, dans une atmosphère carnavalesque, un oligarque, un artiste new ager et un ouvrier révolutionnaire finissent par partager la même transe.

Loading...

Cluster pose la question de la différence et du semblable. Cette sorte de paradoxe de ce qui nous sépare et nous rassemble. Petit à petit, dans cette ronde où chacun est à son étage, arrive un moment de combat collectif, qui devient charnel pour se transformer en danse collective, dans laquelle tout se confond avec ce renversement qui revient… "

Et pour continuer à vous laisser renverser, cliquez ICI

Génération 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Génération 21, le mercredi à 22h05 sur Classic 21,

votre radio Rock’n’Pop !

Retrouvez les autres interviews ICI

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Génération 21 : Sawaro

Generation 21

Génération 21 : U-Men Touch

Generation 21

Articles recommandés pour vous