RTBFPasser au contenu
Rechercher

Génération 21 : Naked Passion

Génération 21 : Naked Passion
19 févr. 2020 à 21:05Temps de lecture2 min
Par Pierre Paulus

 

Première chronique depuis le décès aussi abrupt qu’absurde d’Eric. Que Laforge soit avec ses proches, comme avec toutes les personnes qui l’aimaient, le côtoyaient, l’écoutaient, vibraient avec lui de ces passions qui nous unissent : la radio, la musique, le rock, la vie… Des passions qui me conduisent à mettre en lumière, cette semaine, le groupe Naked Passion.

De la passion avant tout. Naked Passion rassemble quatre petits princes liégeois du rock… et de la débrouille : deux " littéraires ", Renaud et Aurélien, qui châtient et se font volontiers châtier par deux " scientifiques ", Romain et Dima. Le quatuor s’accorde pour affirmer qu’ils viennent chacun d’horizons musicaux variés. Pour déboucher sur un style unique, disruptif, assumé par des signatures rythmiques au vogelpik.

De la nudité aussi. Naked Passion parle comme il joue – avec franchise et sans se prendre au sérieux. Avec, toutefois, une envie sérieuse de faire de leur art, leur quotidien. C’est qu’ils jouissent de la musique en ce qu’elle les déshabille, les met à nu, et les porte aux nues. Elle leur permet de balancer des messages qu’ils ne pourraient balancer autrement. Du moins, pas avec cette même spontanéité.

De la coopération encore. Nos quatre étudiants sont heureux d’embarquer dans leur aventure musicale un autre étudiant, Nicolas, en graphisme cette fois. C’est à lui que le groupe et ses futurs spectateurs doivent le clip de leur nouveau titre, " Midnight Supersnack Dynamite ". De la dynamite à tous les étages, dans la musique (j’y reviens dans un instant) comme dans les images. J’ai eu le privilège de découvrir ce clip en avant-première. De commun accord avec Renaud, cela vaut la peine de le regarder plusieurs fois. Une histoire se dessine entre des animations qui ne manquent pas de symbolisme. À découvrir ce vendredi 21 février.

" Midnight Supersnack Dynamite " enfin. Premier titre d’un EP à venir qui donne le ton – farouchement rock ! Trop " hard " pour certains. Pas pour nous car la mélodie reste bien présente. Outre la qualité musicale et vocale, mention spéciale aussi pour le travail d’enregistrement signé Laurent (It It Anita, Lysistrata…). L’univers relève du surréalisme à la belge : " faire n’importe quoi, et ça finit par donner quelque chose ". Toujours entre amis. Entre petits princes, qui deviendront grands, de la débrouille et du rock.

Naked Passion  sur Facebook

Naked Passion sur Bandcamp

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous