Football

Genk décide un boycott de la presse lors du match face au Standard pour protester contre les décisions arbitrales

10 févr. 2022 à 18:14Temps de lecture1 min
Par Lancelot Meulewaeter

Le Racing Genk a publié un communiqué pour le moins singulier ce jeudi soir. Le club refusera d'honorer ses obligations face à la presse avant, pendant et après le match contre le Standard. Cette décision fait suite, selon le club, "au mécontentement dû à un nombre important de décisions arbitrales dans les précédentes rencontres, et à un manque de respect envers nos joueurs et notre club"Battu à OHL mercredi soir sur un penalty à la 94e minute qui faisait suite à une faute de main de Carlos Cuesta, le KRC Genk a pesté contre les décisions arbitrales dans les travées de Den Dreef. Les Genkois ont longtemps réclamé un penalty pour eux à la suite d'une poussée dans le dos de Geardo Arteaga, sans que l'arbitre du match ne bronche.

Avant le match à OHL, c'est le déplacement à l'Union Saint-Gilloise qui met en rogne les limbourgeois. Les Unionistes s'étaient vus octroyer un penalty dans le temps additionnel à la suite d'une faute à la limite du rectangle sur Deniz Undav.

En agissant de la sorte, Genk assure deux choses : une amende pour non respect de ses obligations auprès de la Pro League; mais surtout une mise sous pression du département des arbitres, à trois jours d'un match important face au Standard de Liège, lui même en froid avec le corps arbitral à la suite du but annulé pour Moussa Sissako face au Cercle Bruges.

Articles recommandés pour vous