RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est génial

George Lazenby, visage oublié mais sensible de James Bond dans 'Au service secret de Sa Majesté'

C'est Génial ! Le Podcast

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"My name is Bond. James Bond." Ils sont six à avoir prononcé la réplique mythique au cinéma. Le dernier à imprimer l’écran et les mémoires est Daniel Craig. Avant lui, Pierce Borsnan, succédant à Timothy Dalton. Au crépuscule des années soixante, entre la prestation de ‘The Saint’ Roger Moore et le premier visage de James sous les traits de Sean Connery, il y a le James Bond oublié : George Lazenby.

Les six visages de James Bond réunis chez Madame Tussauds Hollywood
Les six visages de James Bond réunis chez Madame Tussauds Hollywood Jason LaVeris/FilmMagic

A l’occasion des 60 ans de la franchise 'James Bond', Ayrton Touwaide évoque pour C’est génial ! L’épisode le plus atypique de la série : Au service secret de Sa Majesté

L’unique film avec George Lazenby est certainement la mission la plus originale, la plus surprenante et la plus émouvante de toute la carrière de l’agent 007.

Avec Clément Feutry, spécialiste de l’univers littéraire, cinématographique et vidéoludique de James Bond et Guillaume Evin auteur de 'Il était une fois James Bond' aux éditions l’Archipel, et 'Bond – La Légende en 25 films' chez Hugo Doc.

Loading...
Sean Connery dans le rôle de James Bond

Nous sommes en décembre 1969 lorsque sort cette nouvelle version de l'espion adapté des œuvres de Ian Flemming. A cette époque, James Bond, c’est Sean Connery et personne d’autre. Entre ses cinq tournages ‘Bond’, Connery a été sous la direction de grands noms du cinéma comme Sidney Lumet, Alfred Hitchkock, ou Vittorio De Sica. Il a refusé de continuer à incarner James Bond par crainte de s’enfermer dans ce rôle.

George Lazenby as James Bond in the movie  'On Her Majesty's Secret Service'

Le casting pour le nouveau visage de l’agent 007 est l’un des plus prisé depuis celui de ‘Autant en emporte le vent‘. Les producteurs Albert Romolo Broccoli & Harry Saltzmann recherchent un acteur avec des capacités physiques exceptionnelles pour incarner à nouveau l’agent secret. Ils choisiront George Lazenby. Il n’a aucune expérience. Un mannequin australien de vingt-neuf ans remarqué dans une publicité pour une tablette de chocolat. James Bond n’a-t-il pas le sens de l’ironie ?

"Ceci n’est pas arrivé à l’autre"

Une des répliques cultes du film est restée : "Ceci n’est pas arrivé à l’autre !" (sous entendu James Bond). Et en effet, l’espion au service de sa majesté va aborder un autre registre, plus réaliste. Moins de gadgets, davantage de cascades plausibles. Et surtout plus de sen-si-bi-li-té ! James va même baisser les armes et demander en mariage sa James Bond Girl. En pleine révolution sexuelle. Plutôt atypique.

Loading...

Les derniers opus interprétés par Daniel Craig ont trouvé leur inspiration dans ce numéro six de la saga. L’allusion est claire avec la reprise du thème musical de 1969, composé par John Barry chanté par Luis Amstrong. La vulnérabilité de James Bond devient un moteur scénaristique. La mise en scène de 'Au service secret de Sa Majesté' est confiée à Peter Roger Hunt. Le monteur des précédents films avait sauvé le montage de ‘On ne vit que deux fois’. Il réalisera avec brio des cascades légendaires dans les Alpes Suisses au Piz gloria, restaurant panoramique tournant à 2970 mètres d’altitude.

Loading...

‘Au service secret de Sa Majesté’ est considéré comme l’un des meilleurs James Bond.

Et pourtant, le film n’a pas su convaincre à sa sortie, comme nous l’explique Guillaume Evin : "Je pense que le public n’était tout simplement pas prêt à assumer la succession de Sean Connery, et d’ailleurs cela va se traduire par le box-office. En France, pour la première fois, un Bond tombe sous le seuil des deux millions d’entrées, ce qui s’apparente à un accident industriel. Pendant très longtemps le film va être décrié parce qu’on va estimer qu’il a plombé la franchise, et d’ailleurs, les producteurs vont rappeler en urgence Sean Connery dès le Bond suivant. En lui offrant un pont d’or pour qu’il reprenne le smoking."

Ce qu’il fera en 1971 pour un ultime ‘Les diamants sont éternels'.

Michael Stroud/Daily Express/Hulton Archive/Getty Images

Sur le même sujet

Pourquoi Eminem est génial ?

C'est génial

James Bond : " Nous réinventons qui il est "

People

Articles recommandés pour vous