Icône représentant un article audio.

Vuelta - Cyclisme

Gérard Bulens après la 19e étape : "Dépense d’énergie idéale en vue de l’étape de samedi pour l’équipe de Remco"

09 sept. 2022 à 17:00 - mise à jour 09 sept. 2022 à 17:00Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

La 19e étape de la Vuelta s’est finalement décidée au sprint ce vendredi avec la victoire de Mads Pedersen. Les hommes qui se battent pour le classement général – avec Remco Evenepoel en tête – ont gardé leurs forces pour la très redoutée étape de samedi, décisive pour le classement final de ce Tour d’Espagne 2022.

"Ça s’est bien passé pour l’équipe de Remco", estime Gérard Bulens. "Elle n’a pas dû intervenir et a laissé le boulot aux autres équipes. C’est idéal pour une dépense d’énergie minimale en vue de samedi dans une étape où ils auront bien besoin de forces."

Notre consultant s’attend à du spectacle sur les routes espagnoles samedi et espère que l’équipe Quick-Step ne se laissera pas piéger lors de cette avant-dernière étape. "Evenepoel a un adversaire principal qui est Enric Mas, le plus dangereux. Il a une équipe essentiellement espagnole autour de lui qui a l’habitude de ce genre d’exercice et aussi des températures. On annonce entre 35 et 37°C sur l’étape. Je pense qu’il y aura une véritable bagarre pour le positionnement de toute une série de coureurs dans le top 10 du général. L’équipe d’Evenepoel devra beaucoup jouer là-dessus, sur cette rivalité entre équipes afin de garder des équipiers en vue de la fin de l’étape. Dans les dernières ascensions, ce sont souvent les prétendants à la victoire finale qui se battront. Il faudra alors espérer que Remco ait les jambes qui étaient les siennes jeudi. Si c’est le cas, tout devrait se passer très très bien."

"Dommage que Pedersen ne participe pas aux championnats du monde"

Gérard Bulens a également commenté le succès de Mads Pedersen, impérial au sprint. "On a vu un très très bon contrôle de l’équipe Trek sur un groupe réduit dans lequel il n’y avait plus beaucoup de sprinters. C’est une troisième victoire très très belle pour Pedersen. C’est vraiment dommage qu’il ait décidé de ne pas aller aux championnats du monde car je pense que ça aurait été un gros adversaire pour nos compatriotes."

Notre consultant est également revenu sur la 3e place du Belge Gianni Vermeersch alors que son équipier Tim Merlier n’a pas été en mesure de disputer le sprint.

"Avec les deux bosses qu’il a fallu franchir et le rythme imposé, il fallait s’attendre à ce que des garçons comme Merlier ne soient plus là. Vermeersch est parvenu à passer, il a fait un bon sprint. Je pense que pour lui une troisième place est un très beau résultat qui compense un peu la perte du maillot à pois Jay Vine sur chute jeudi. Il restera une chance pour Alpecin avec Merlier dimanche à Madrid."

19e étape : Talavera de la Reina > Talavera de la Reina : Troisième victoire pour Mads Pedersen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous