Tennis

Gilles-Arnaud Bailly entre fierté et déception : "Je me suis amusé à chaque minute, c’était un rêve pour moi de jouer ici"

Gilles-Arnaud Bailly entre fierté et déception : "Je me suis amusé à chaque minute, c'était un rêve pour moi de jouer ici"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 oct. 2022 à 06:26Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants

Gilles-Arnaud Bailly s’est incliné face à David Goffin mais il a marqué les esprits pour son premier match sur le circuit ATP. Pendant plus de trois heures, le N.2 mondial junior a bousculé le meilleur joueur belge actuel (7-6 (9/7), 7-5, 6-4). Il a fait honneur à son invitation et a laissé entrevoir de belles promesses pour l’avenir. Du haut de ses 17 ans, il garde les pieds sur terre.

"Je suis très content de mon match. Ça s’est joué sur quelques points. Son service était beaucoup mieux. C’est dommage, mais c’est comme ça", résume le finaliste de Roland-Garros et de l’US Open juniors, au micro de Christine Hanquet.

Gilles-Arnaud Bailly l’avoue, il s’est surpris lui-même. Se savait-il capable de jouer à un tel niveau ? "Non, pas du tout. Pour être honnête avant le match, j’aurais déjà été très fier de tenir une heure. Mais après quatre jeux, le chrono affichait déjà 30 minutes. Je me suis dit que je pouvais vraiment faire quelque chose. J’ai fait un super match. La fierté l’emporte, mais je suis quand même déçu. J’ai eu des opportunités dans le troisième set, je ne les ai pas prises. C’est comme ça. Mais je me suis amusé à chaque minute. C’était un rêve pour moi de jouer ici."

Son rêve est évidemment de faire carrière sur ce circuit professionnel qu’il vient de découvrir. "Je suis encore à l’école cette année, mais j’espère devenir professionnel. Et le chemin est encore long. Je ne dois pas penser que je suis déjà au niveau. Il y a encore du travail. J’ai beaucoup aimé jouer contre David. Il a un peu le même style que moi. Si j’étais tombé sur un joueur qui frappait vraiment très fort, ça aurait été une autre histoire. Je dois encore améliorer mon service et mon retour."

Lucide et posé, Gilles-Arnaud Bailly sait qu’il va devoir repasser par des tournois moins prestigieux. "C’est le chemin que doit faire un joueur de tennis. Le mien commence ici. C’est très important de prendre chaque étape les unes après les autres".

Le retour à la réalité va d’ailleurs être "brutal" puisqu’il sera sur les bancs de l’école dès ce mercredi 19 octobre après une courte nuit. "Je pense qu’on va me féliciter. Mais aussi me donner beaucoup de tests que je dois faire. J’aime bien l’école, c’est ma dernière année. Oui, c’est dur. Mais c’est comme ça".

Du talent, du caractère et c’est qu’il faut d’ambition et de lucidité, Gilles-Arnaud Bailly a beaucoup d’atouts dans sa raquette pour atteindre son rêve.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous