Giro - Cyclisme

Giro : Covi remporte l’étape reine, Carapaz craque totalement et laisse son maillot rose à Hindley

© © Tous droits réservés

28 mai 2022 à 04:00 - mise à jour 28 mai 2022 à 15:16Temps de lecture2 min
Par Pierre Lambert

Ce samedi, c’était l’étape reine du Giro. Longue de 168 km entre Belluno et Marmolada avec trois cols au programme. Une échappée s’est vite créée, Covi en a profité pour animer les deux derniers cols. Si Novak a bien tenté, Covi s’impose. Du côté des leaders, Richard Carapaz a tenté de sortir, mais au jeu du bluff, Hindlay va lâcher l’Equatorien et lui prendre le maillot rose de leader à la veille de la dernière étape où tout va se jouer dans le contre-la-montre.

Loading...

L’étape démarre directement et un petit peloton avec Mathieu van der Poel et Maurai Vansevenant notamment s'organise devant. L’échappée, composée d’une quinzaine de coureurs prend le large et compte plus de six minutes d’avance à 119km de l’arrivée.

Place au premier gros col de la journée, le Passo San Pellegrin, avec des passages à 12%. Le groupe de tête possède 5min30 d’avance sur le peloton et bascule au sommet avec plus ou moins le même écart.

Rien à signaler avant la seconde montée de la journée, le Passo Pordoi. Dans ce col, Mathieu van der Poel fait les frais de l’accélération de Zardini. Le Néerlandais est distancé. Zardini est vite rejoint par Alessandro Covi et le groupe de tête explose totalement. Car Covi lâche Zardini et creuse l’écart avec les poursuivants. Il possède 1min30 d’avance lorsqu’il passe le sommet. Le peloton est à 5min40.

Il ne reste plus que le dernier col de la journée à franchir avec le Passo Fedaia, l’ultime ascension de ce Giro longue de 13 kilomètres à 7.8% de moyenne. Et Covi peut y croire, l’écart avec les poursuivants se creuse. Le peloton est toujours à plus de six minutes.

C’est Novak qui accélère en premier dans le groupe de poursuivants qui s’est rétréci. Du côté des favoris, rien à signaler. Richard Carapaz est bien entouré par son équipe.

Pavel Sivakov emmène le groupe des leaders parmi lesquels le maillot rose Carapaz qui démarre enfin à 2,5km. Landa ne suit pas, Jai Hindley est dans la roue de l'Equatorien. Devant, Novak se rapproche à 30 secondes de Covi.

Mais la sensation a lieu à 1,9km de l’arrivée, Carapaz lâche, Hindley en profite donc pour s’échapper et tenter le tout pour le tout. Landa en profite même pour redépasser Carapaz.

Finalement Covi s’impose au sommet de l’étape reine de ce Giro. Hindley empoche le maillot rose et colle plus d’une minute à Carapaz.

Dimanche, l'ultime contre-la-montre dans la ville de Roméo et Juliette comprend une grosse bosse classée en 4e catégorie à mi-parcours. L'arrivée sera jugée dans les célèbres arènes. On connaîtra alors le successeur du Colombien Egan Bernal, vainqueur du Giro l'an dernier.

Loading...

Sur le même sujet

Giro 2022 : les classements finaux, Hindley voit la vie en Rose, Nibali termine 4e pour son dernier Giro

Giro - Cyclisme

Giro – 21e étape : Matteo Sobrero remporte le contre-la-montre, Jai Hindley vainqueur final devant Carapaz

Giro - Cyclisme

Articles recommandés pour vous