Regions

Google continue d'investir en Wallonie : 500 millions d'euros à Saint-Ghislain et un data center à l'Écopôle de Farciennes

09 nov. 2021 à 05:58 - mise à jour 09 nov. 2021 à 15:18Temps de lecture2 min
Par Mathieu Van Winckel

Google a choisi Farciennes pour installer un nouveau data center. Le géant de l'informatique l'a confirmé ce mardi après-midi dans un communiqué. L’entreprise américaine avait acheté, cet été, 53 hectares dans l’Ecopôle, un zoning situé à la frontière de Farciennes, Sambreville et Aiseau-Presles. L’idée serait, d'après Google, d’éventuellement y installer un data center. Sorte de disque dur gigantesque qui permet de stocker toutes les données en ligne. C’est un peu la face cachée du tout numérique. Au vu du développement exponentiel du numérique, et de objets connectés, ces data centers poussent comme des champignons un peu partout dans le monde.


►►► A lire aussi : Google en Wallonie, des investissements colossaux, mais un retour limité en matière d’emploi


Cinq centres sont déjà installés à Saint-Ghislain. Une implantation qui sera agrandie, et qui bénéficiera de 500 millions d'euros d'investissements. Le communiqué de Google ne précise pas la nature de ces investissements, ni leur durée. 400 personnes sont actuellement employées à temps plein sur le site de Saint-Ghislain : sous-traitants, techniciens en informatique, ingénieurs électriciens et mécaniciens, ou encore du personnel de sécurité, de restauration ou de gestion des installations. 

L’Ecopôle pourtant réservé aux entreprises durables

Si Google ne donne aucune précision quant à la configuration de son éventuel futur centre de données de Farciennes, l'annonce du géant américain a de quoi surprendre, en tout cas sur la localisation du data center. Normalement, l’Ecopôle de Farciennes devait servir à accueillir des entreprises orientées sur le développement durable et l’économie circulaire. Le bourgmestre de Farciennes, Hugues Bayet, s’en est assez vanté pendant plusieurs années. L’Ecopôle devait être la plate-forme des entreprises vertes et d’économie circulaire. Avec Google, on est très loin de la vision durable de l’économie.


►►► A lire aussi : Serveurs, réseaux, terminaux : l'impact environnemental du net à la loupe


Quoi qu’il en soit, il y a de quoi être surpris. Les data centers sont une source de pollution et de consommation énergétique importante, même si leur efficacité énergétique s'est grandement améliorée ces dernières années. On notera que l’eau de la Sambre pourrait servir à refroidir les installations du data center. Tout ça est à confirmer.

Sur le même sujet

UE: Google fait appel de l'amende de 2,4 milliards d'euros pour son comparateur de prix

Monde Europe

Record de plus de 200 milliards d’euros pour les fonds d’investissement belges

Articles recommandés pour vous