Regions Hainaut

Grand Hôpital de Charleroi : soigner les patients Covid et gérer les autres pathologies en souffrance

Illustration
06 oct. 2020 à 13:25Temps de lecture1 min
Par Luciano Arcangeli, Daniel Barbieux

Les chiffres des hospitalisations et des cas Covid-19 semblent grimper de jour en jour et, dans les institutions hospitalières, la deuxième vague est attendue. Chaque établissement se prépare et élabore un plan pour accueillir les patients Covid-19 mais aussi tous ceux qui n’ont pas contracté le virus et qui doivent recevoir des soins voire être également hospitalisés.

C’est au troisième étage du Grand Hôpital de Charleroi que se situe l’unité Covid. Ici, le personnel infirmier virevolte mais sans stress ni excès. La deuxième vague approche et les stratégies sont mises en place.

Céline Renard, infirmière, le confirme : "Sur le terrain, on est prêts. Les infirmières sont prêtes. On sait à quoi s’attendre. On sait qu’on est suivies par la direction. Que les services de soin sont là derrière nous s’il y a nécessité. Donc voilà de ce côté on n’a aucun souci. Au niveau des soins de santé, les infirmières savent à quoi s’attendre. On n’a pas de soucis de ce côté-là."


Manfredi Ventura, le directeur de l’institution se veut relativement serein. Les hospitalisations prévues ne sont pas reportées pour l’instant et l’hôpital fonctionne tout à fait normalement. Même en cas de nouvelle vague Covid, tous les patients seront accueillis et tous les cas seront examinés pour y apporter le meilleur soin possible. Pour lui, "Il faut éviter, dans la mesure du possible, les victimes collatérales du covid parce qu’on sait qu’il y en a eu et on en voit. Donc, c’est une analyse complexe parce que ce n’est pas juste un diagnostic. Il n’y a pas de petites pathologies : si vous pensez que vous devez venir à l’hôpital, si vous estimez que vous avez un problème de santé, venez à l’hôpital. N’ayez pas peur. L’hôpital est un milieu très sécurisé. Il faut venir et nous vous dirons si c’est indispensable ou pas. Et s’il faut vous reporter, on vous expliquera et on ajustera au mieux pour que vous en subissiez le moins possible les conséquences."

Clairement s’il faut reporter des hospitalisations, ce seront les cas non urgents qui seront sollicités. Mais, à ce stade, ce n’est pas encore une règle. Juste une prévision.

Hôpitaux : Quelles opérations faut-il reporter ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous