Icône représentant un article video.

Sciences et Techno

Grand Prix de Belgique : tout savoir sur la "safety car", indispensable pour la sécurité des pilotes

28 août 2022 à 16:00Temps de lecture3 min
Par Paul Verdeau, sur un sujet d'Alisson Delpierre et Bastien Delbarre

Bernd Maylander est l’homme qui a le plus de Grands Prix à son actif : plus de 400, un record jamais égalé. Et pourtant, il n’a jamais remporté de course. Et pour cause : depuis plus de vingt ans, il conduit une voiture particulière, la "safety car" ou voiture de sécurité, présente sur chaque course.

Le rôle de la "safety car" est de neutraliser la course lorsqu’un incident intervient, pour assurer la sécurité des pilotes. Mais sa présence provoque parfois leur impatience. Et pourtant, la vitesse de la voiture reste élevée : "quand on se dirige vers le raidillon, on peut atteindre 240, 250 km/h ! Cela dépend de la situation", explique Bernd Maylander, dit "Bernie".

L’année dernière, à Spa-Francorchamps, c’est la seule voiture que les spectateurs pouvaient apercevoir, sous les trombes d’eau qui tombaient sur la piste. "Nous tous, et spécialement les fans, attendions une course vraiment différente, mais nous devions être en sécurité, raconte Bernie. Pour être honnête, ce n’était pas facile, on ne pouvait pas faire un tour sans la voiture de sécurité."

Si la dernière édition du Grand Prix a montré toute son utilité, la "safety car" n’a pas toujours existé en F1. Elle n’est apparue qu’en 1973, lors du Grand Prix du Canada… et sa présence a même perturbé le classement ! Elle ne réapparaîtra qu’en 1993, et que le règlement impose sa présence sur toutes les courses. "C’est arrivé très tard, mais parce qu’il y avait cette approche en Formule 1 de ne pas copier ce qui se faisait aux Etats-Unis, même quand c’était bien, sourit Jacques Villeneuve, champion en 1997. Ça change un peu le déroulement de la course, ça ramène du spectacle, mais principalement de la sécurité."

Sur le même sujet

Maintien de Spa-Francorchamps dans le calendrier F1 : le politique se réjouit

Belgique

F1 Belgique : il y a 30 ans, Michael Schumacher remportait son premier Grand Prix à Spa-Francorchamps

Moteurs Formule 1

Articles recommandés pour vous