Grèce : 96 migrants rescapés en mer Egée

Trois passeurs figuraient parmi les rescapés.

© AFP

26 août 2020 à 12:40 - mise à jour 26 août 2020 à 12:40Temps de lecture2 min
Par Belga

Les gardes-côtes grecs ont entrepris dans la nuit de mardi à mercredi une opération de sauvetage d'un yacht naufragé au large de l'île grecque de Halki avec à bord des dizaines de migrants, dont 96 ont été secourus, a-t-on appris auprès de la police portuaire.

L'opération se poursuivait mercredi avec "deux patrouilleurs de la police portuaire et un bâtiment de la marine grecque, qui naviguait dans la zone pour repérer les éventuelles personnes portées disparues", a indiqué à l'AFP une responsable du bureau de presse de la police portuaire.

L'opération de sauvetage avait commencé mardi soir après que la police portuaire eut été informée de "la situation difficile" du yacht qui avait émis un signal de détresse. Les migrants avaient embarqué depuis les côtes turques voisines, en direction de l'Italie.

"Quatre patrouilleurs des gardes-côtes, un bateau de sauvetage, un bâtiment de l'armée navale, cinq cargos qui naviguaient dans la zone et un hélicoptère de l'armée de l'air ont participé à cette opération", selon un communiqué du ministère de la marine marchande.


►►► Lire aussi : asile et migration : la Grèce appelée par l'ONU à enquêter sur les refoulements vers la Turquie


Parmi les personnes rescapées, les autorités grecques ont identifié trois passeurs présumés.

La majorité de personnes rescapées, dont 72 ont été transférées sur l'île proche de Rhodes et cinq à Karpathos, autre île avoisinant, sont en bon état de santé.

Il s'agit en majorité de Syriens, d'Irakiens, de Somaliens et de Kurdes, et parmi eux figurent dix enfants, selon le ministère.

Dix-neuf personnes récupérées par un cargo battant pavillon maltais et appartenant à une compagnie maritime turque, qui naviguait dans la zone, ont été transférées sur l'un des deux patrouilleurs des gardes-côtes turcs qui ont été dépêchés sur la zone et doivent rentrer en Turquie.

Un sauvetage sur fond de tension diplomatique

Le ministère grec a déploré la présence "de deux patrouilleurs turcs dans la zone", qui selon lui, "n'ont pas participé au sauvetage".

"Ils ont empêché l'opération des gardes-côtes grecs", agissant "contre la convention internationale de sauvetage en mer", a indiqué le communiqué ministériel.

L'incident intervient en pleine tension dans cette zone de Méditerranée orientale où la Grèce et la Turquie se disputent des zones maritimes d'exploitation.


►►► Lire aussi : gaz naturel : la Turquie a découvert le "plus grand gisement de son histoire", selon Erdogan

 

Les îles grecques en mer Egée entre la Grèce de la Turquie sont un passage habituel des migrants en provenance de Turquie, et souhaitant rejoindre l'Europe du Nord.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous