Le 8/9

Grégory Montel : "C'est la fin de "Dix pour cent", il n'y aura pas de suite à la série"

Grégory Montel : "C'est la fin de "Dix pour cent", il n'y aura pas de suite à la série"
05 mars 2020 à 09:20 - mise à jour 05 mars 2020 à 09:20Temps de lecture3 min
Par François Saint-Amand

L'acteur Grégory Montel était l'invité du 8/9 par téléphone pour parler du film Les Parfums qui sortira le 25 mars prochain, un film qui... titillera vos narines. L'acteur a aussi annoncé la fin de la série "Dix pour cent".

Vous l'avez découvert pour son rôle dans la série Dix pour cent où il interprète l'agent Gabriel Sarda. Il a également tourné dans L'air de rien, aux côtés de Michel Delpech et dans le retour des Trois frères avec Les Inconnus.

Clap de fin pour "Dix pour cent"

Vous avez connu Grégory Montel pour son rôle dans la série Dix pour cent. Une quatrième saison arrive mais ce sera la dernière confie l'acteur avec un certain regret. Il dévoile : "J'ai terminé de le tourner il y a une toute petite semaine. J'ai terminé le 28 précisément, le jour des César. On a tourné devant la salle Pleyel. C'était déjà très chaud, c'était assez amusant, les flics étaient déjà très tendus. C'était le dernier plan de Camille Cottin, moi le dernier plan c'était le matin avec Mimie Mathy car elle intervient dans la série, c'est très très drôle".

Il révèle d'ailleurs :

C'est la fin de la série, il n'y aura pas de suite. C'était la quatrième saison, mais c'est la dernière.

Cette expérience était magnifique pour lui et il la regarde déjà avec une certaine nostalgie : "C'est dur pour nous. Je crois pouvoir dire que l'équipe on s'aimait vraiment beaucoup". Il justifie : "Pour un acteur comme moi, cela m'a fait sortir des limbes du cinéma français. C'est méga important cette série et puis elle était drôle, elle racontait quelque chose de notre société et la série est pleine de vertus. J'espère en tout cas que vous allez bien vous amuser avec la quatre".

Une histoire de nez

Grégory Montel : "C'est la fin de "Dix pour cent", il n'y aura pas de suite à la série"

En attendant la quatrième saison de Dix pour centGrégory Montel dans le rôle d'un chauffeur dans Les Parfums, au cinéma dès le 25 mars.

Les Parfums raconte l'histoire d'Anne Walberg, un "nez", une star de la parfumerie mais aussi une vraie diva égoïste. Elle engage un nouveau chauffeur : Guillaume, un papa célibataire.

Leurs deux trajectoires de vie seront bouleversées à jamais par leur rencontre respective.

Grégory Montel, qui joue le chauffeur, résume : "C'est l'histoire d'un nez internationalement reconnu qui a malheureusement souffert d'une maladie où elle a perdu son nez. Et c'est la rencontre avec son chauffeur. Ce sont deux personnes un peu abîmées par la vie qui vont essayer de se remettre sur pied ensemble sur les routes de France. C'est un très beau film, de Grégory Magne, avec qui j'avais déjà fait L'air de rien".

Emmanuelle Devos endosse le rôle d'Anne, "une très grand bourgeoise qui a vécu dans des milieux extrêmement chics que cet homme-là ne connait pas" ajoute-t-il. Leur rencontre est assez particulière à cause de son odorat très développé : "Elle renifle tout chez cet homme. Elle est capable de devenir quelle cigarette il fume rien qu'à l'odeur".

Fasciné lui aussi par les parfums

Grégory Montel : "C'est la fin de "Dix pour cent", il n'y aura pas de suite à la série"

Grégory Montel se réjouit d'un tel scénario, peu habituel dans le cinéma. Il assure : "C'est intéressant parce que c'est un sens qu'on n'a pas l'habitude de voir au cinéma. Mais cela marche très très bien cette idée de s'imaginer des odeurs pendant tout le film parce que comme cela on teste des choses. Quand je suis dans la salle, je vois que les gens fleurent, essaient de renifler des choses".

L'acteur comprend la sensation que peut procurer un odorat développé : "Une image peut arriver vers vous d'un coup. Il y a un parfum qui me hante depuis enfant, un parfum de Guerlain qui sent délicieusement bon qui s'appelle L'habit rouge. Quand je le sens j'ai des images d'une maison qui arrive sur moi. J'ai une pièce, un monsieur que je connaissais très bien qui portait ce parfum et puis j'ai tout un tas d'éléments qui dans ma tête commencent à s'animer".

Grégory Montel assure même :

Les parfums c'est un sujet qui m'a toujours intéressé. J'aime beaucoup les parfums mais c'est un métier que je ne connaissais pas.

Un jeu naturaliste et travaillé

Grégory Montel : "C'est la fin de "Dix pour cent", il n'y aura pas de suite à la série"

Pour jouer leurs rôles respectifs, Grégory Montel raconte qu'Emmanuelle Devos et lui se sont imprégnés de ce métier atypique. "Emmanuelle a rencontré une femme qui est le nez de Hermès. Elle a bossé avec elle parce que c'est important, il fallait qu'elle fasse un entraînement, qu'elle découvre les us et coutumes du métier, les gestes. Elle m'a un peu transmis tout cela, on a beaucoup parlé. C'était un thème récurent pendant le tournage du film" explique-t-il.

Grégory Montel fait partie de cette classe d'acteurs qui donne l'impression de ne pas jouer un rôle dans un film, tellement sa manière d'être semble naturelle. Il justifie ce "talent" d'acteur :

Je dois avouer que c'est un truc que je cultive depuis le début. J'adore le jeu naturaliste. J'aime bien cette idée qu'il y ait assez peu de différences entre la vie et le cinéma sauf que le cinéma c'est la vie en grand.

Il précise : "J'aime bien et je travaille beaucoup là-dessus. Après au théâtre c'est autre chose mais au cinéma j'aime bien cette idée d'aller chercher le plus de naturel possible". Pour parvenir à un tel jeu, selon lui, "il faut arriver tout le temps entre chaque prise à se rafraîchir".

Articles recommandés pour vous