Belgique

Grève à l'aéroport de Charleroi : plus de départ à partir de 16h, les arrivées ne sont pas perturbées

L'aéroport de Charleroi fermera ses portes à 16h00 pour les départs

© Belga

L'aéroport de Charleroi (BSCA) fermera lundi à 16h00 pour les départs en raison d'un manque de personnel de sécurité disponible pour le reste de la journée, a indiqué Philippe Verdonck, son directeur, lundi en début d'après-midi. Les arrivées, elles, ne sont pas perturbées.

Depuis lundi matin, l'aéroport est la proie de grosses perturbations générées par le débrayage du personnel de l'entreprise Security Masters, qui assure d'ordinaire les opérations de filtrage des passagers.

Depuis lors, les agents de l'entreprise Protection Unit tentent tant bien que mal de suppléer les absents. Ils n'ont pu toutefois empêcher un engorgement des lignes de contrôle et, partant, une saturation du terminal avec à la clé des images de bousculades à l'entrée du terminal et de nombreux passagers arrivés trop tard pour embarquer sur leur vol.

Ouverture mardi matin

Si l'aéroport ferme à 16h00 ce lundi, il sera toutefois prêt à rouvrir mardi matin, a précisé Philippe Verdonck.

À l'origine du mécontentement du personnel de Security Master figure la décision des responsables de BSCA Security de scinder le lot 1 de sécurité (filtrage des passagers) entre deux prestataires et de lancer récemment un appel d'offres en ce sens.

La direction de BSCA Security justifie cette option par la volonté de trouver une continuité dans le service, une continuité difficile, selon elle, à rencontrer avec un seul opérateur. Depuis plusieurs semaines, le personnel de Security Master, directement concerné, s'oppose à cette scission du lot, y voyant une mise en concurrence qui pourrait peser sur les conditions de travail et de rémunération des travailleurs et introduire, le cas échéant, des différences de traitement entre les effectifs des deux prestataires attendus. 

Les syndicats refusent de porter la responsabilité de la grève

"Les agents de sûreté ne sont pas des pions que l'on divise et déplace suivant son bon vouloir", ont affirmé la FGTB, la CSC et la CGSLB dans un communiqué diffusé lundi après-midi au terme d'une journée de grève du personnel de la société Security Masters, qui a fortement perturbé l'aéroport de Charleroi (BSCA).

Dans le communiqué, les syndicats ont rejeté la responsabilité de la grève et de ses dommages collatéraux sur BSCA Security. 

"Les actions de grève peuvent causer de lourdes conséquences tant au point de vue financier pour l'aéroport, qu'humain pour tous les voyageurs qui n'ont pas pu prendre leur vol", ont convenu les syndicats qui, selon eux, ont tenté jusqu'à la veille des actions de convaincre la direction de BSCA Security de revenir sur sa position de scinder le marché de sécurité (filtrage des passagers) entre deux prestataires.

"Les agents regrettent les perturbations occasionnées pour les voyageurs et les autres travailleurs du site", ont indiqué les syndicats qui ont affirmé dans le même temps que les passagers étaient les dommages collatéraux de l'obstination de BSCA Security.

Sur le même sujet : Extrait JT (17/10/2022)

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous