RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Grève à la Haute Ecole de la Province de Liège: enseignants et élèves dénoncent des conditions matérielles précaires

Grève à la Haute Ecole de la Province de Liège: enseignants et élèves dénoncent des conditions matérielles précaires

Le personnel de la Haute École de la Province de Liège est en grève ce mardi. Une grève soutenue par les étudiants qui sont environ 10.000. 

Tous dénoncent, depuis un certain temps déjà, les conditions matérielles de certains campus. Des conditions précaires qui auraient des conséquences directes sur la qualité de la formation, principalement au sein du département paramédical, au Barbou. "On a des classes bondées avec trop peu d'enseignants pour encadrer le nombre d'étudiants" explique Lucas Van Molle, président et porte-parole de la FEF, la Fédération des Étudiants Francophones, qui soutient cette grève du personnel enseignant. "On a des infrastructures qui ne permettent pas une pratique adaptée, on a des témoignages d'étudiants dans la section kiné qui font leurs travaux pratiques à même le sol. On manque de mannequins. Toujours dans la section kiné, on a des étudiants qui s'entrainent sur leur trousse ou sur des objets qui sont tout à fait inadaptés. Cela impacte évidemment la qualité de la formation."

Personnel, enseignants et étudiants s'estiment dans la même galère: "Aujourd'hui, c'est vraiment une action main dans la main entre les étudiants et les membres du personnel parce que chacun pâtit de la situation à sa manière" ajoute Lucas Van Molle. "Les étudiants parce que leur formation est mauvaise, les enseignants parce que leurs conditions de travail sont impactées par la situation matérielle."

Selon la FEF, en 5 ans, la Haute École de la Province de Liège a accueilli 1300 étudiants supplémentaires. Dans le même temps, le personnel enseignant a perdu 45 équivalents temps plein. Des chiffres qui seront présentés ce mardi matin à la Députée provinciale en charge de l'enseignement. A 9H00, étudiants et enseignants se sont rendus à son cabinet en cortège.

Articles recommandés pour vous