RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Grève de Noël dans les magasins WE, les syndicats dénoncent "la pire entreprise textile 2020"

Grève de Noël dans les magasins WE, les syndicats dénoncent "la pire entreprise textile 2020"
24 déc. 2020 à 10:41Temps de lecture1 min
Par Maxime Paquay

" Le Prix du plus mauvais employeur du textile en 2020 ?" La CNE n’y va pas par quatre chemins. Le préavis avait été déposé, le voici exécuté : loin d’une trêve, voici une grève de Noël.

Pour la centrale des employés du syndicat chrétien, la chaîne de magasins textile néerlandaise " contourne la Procédure Renault " et procède à des " discriminations entre employés " – et de dénoncer une absence de vision commerciale à long terme. Les décisions de fermetures de magasins WE auraient été prises avant même la crise du Covid, mais "cachées au syndicat".

Fermetures en ordre dispersé

Un magasin WE est d’ores et déjà portes closes : celui de Namur. Trois autres magasins doivent encore fermer leurs portes : deux à Bruxelles (celui situé rue Neuve, et celui du shopping de Woluwe-Saint-Lambert) ainsi que celui de la Louvière.

Voilà pour ce qui a été annoncé, même si côté syndical, on estime que " ce sont les premiers d’une longue liste. L’objectif à moitié déguisé de l’employeur : contourner la procédure Renault. Pour le moment, les salariés connaissent une vraie discrimination entre eux ".

"Discrimination" entre travailleurs ?

Pourquoi ? Parce que le calendrier des fermetures est pour le moins particulier chez WE (" dans l’anarchie la plus totale ", dixit la CNE) et les décisions prises au compte-gouttes . Ce qui a priori impliquerait que certains des travailleurs obtiendront la totalité de leurs indemnités de préavis, et d’autres non. Dans le magasin de Woluwe, par exemple, le personnel devrait selon ce qui est prévu aujourd’hui prester la totalité des périodes préavis.

Et la CNE de conclure : " Si la direction ne décide pas de revenir vers nous avec d’autres propositions, d’autres actions sont déjà prévues dans les jours qui suivent ". Comme un appel au "réveil" des dirigeants de la chaîne, plutôt qu’au réveillon.

Articles recommandés pour vous