RTBFPasser au contenu

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : après Gerhard Schröder, une ex-ministre autrichienne (qui avait dansé avec Poutine) quitte le pétrolier Rosneft

Karin Kneissl en 2019 et lors d’une réception avec Vladimir POutine en 2018

L’ancienne ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl, qui avait dansé une valse avec le président russe Vladimir Poutine en 2018, a quitté le conseil d’administration de Rosneft, a annoncé lundi le géant pétrolier russe.

Vendredi, le groupe avait déjà annoncé le départ de l’ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, sous le feu des critiques en raison de sa proximité avec le président russe, ainsi que de Matthias Warnig, qui avait débuté sa carrière dans les sphères du pouvoir en RDA communiste.

Selon Rosneft, Karin Kneissl, qui avait été nommée en mars 2021 au conseil d’administration de la compagnie puis confirmée dans ses fonctions en juin de la même année, a présenté une lettre de démission prenant effet dès vendredi dernier.

 

Boucles d’oreilles, or et saphirs

Désignée par le parti d’extrême droite FPÖ à la tête de la diplomatie autrichienne où elle est restée entre décembre 2017 et mai 2019, elle avait convié Vladimir Poutine à ses noces alors que son pays assurait la présidence tournante de l’Union européenne (UE).

Les médias proches du Kremlin s’étaient fait une joie de publier des images, ayant fait le tour du monde, de la mariée valsant avec le président russe, qu’elle gratifia d’une profonde révérence. En mars dernier, la presse autrichienne a révélé que Vladimir Poutine, en remerciement de l’invitation à son mariage, avait offert à Karin Kneissl des boucles d’oreilles en or blanc ornées de saphirs, estimées à 50.000 euros.

Le président russe Vladimir Poutine donne un bouquet de fleurs à la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl lors de son mariage avec l’entrepreneur Wolfgang Meilinger, le 18 août 2018 à Gamlitz, en Styrie (Autriche).
Le président russe Vladimir Poutine donne un bouquet de fleurs à la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl lors de son mariage avec l’entrepreneur Wolfgang Meilinger, le 18 août 2018 à Gamlitz, en Styrie (Autriche). © Tous droits réservés

Les bijoux en question se trouvent désormais dans les réserves du gouvernement qui les a récupérés en février 2020, avait alors indiqué à l’AFP une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Ce n’est pas mon style de quitter le bateau en pleine tempête

Vendredi, l’ancienne ministre a indiqué à l’AFP ne pas avoir quitté Rosneft dès mars pour "respecter" ses obligations de mandat d’un an. "En mars, je n’ai pas démissionné car ce n’est pas mon style de quitter le bateau en pleine tempête". Mais "la compagnie" a été informée "dès le mois de mars que je n’étais pas disponible pour de prochaines élections", a-t-elle assuré.

Sur le même sujet

23 mai 2022 à 12:17
1 min
20 mai 2022 à 18:11
2 min

Articles recommandés pour vous