Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : après inspections, le premier chargement de céréales reprend sa route vers le Liban

Cette photo prise et publiée par le service de presse du ministère turc de la Défense le 3 août 2022 montre un membre de la délégation d'inspection inspectant le Razoni, un cargo battant pavillon sierra-léonais transportant 26 000 tonnes de maïs en proven

© AFP

03 août 2022 à 14:17Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Des experts turcs, russes et ukrainiens ont inspecté mercredi près d'Istanbul le navire transportant le premier chargement de céréales exporté par l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février, avant que le cargo ne reprenne sa route à destination du Liban.

L'inspection du Razoni a duré un peu moins d'une heure et demie, a constaté l'AFP. Le cargo a ensuite poursuivi sa route, en s'engageant dans l'entrée nord du Bosphore en début d'après-midi.

Cette inspection marquait la fin d'une "phase de test" des opérations de mise en œuvre de l'accord international signé en juillet à Istanbul en vue d'enrayer la crise alimentaire mondiale, a souligné le secrétariat du Centre de coordination conjointe.

"L'équipe d'inspection a pu s'entretenir avec l'équipage et s'enquérir du trajet effectué dans le couloir maritime humanitaire dédié en mer Noire", a-t-il précisé avant d'ajouter que "les exportations de millions de tonnes de blé, de maïs et autres céréales doivent se poursuivre au départ de trois ports ukrainiens".

Le cargo, battant pavillon de la Sierra Leone, avait quitté lundi le port ukrainien d'Odessa, sur la mer Noire, avec 26.000 tonnes de maïs à destination de Tripoli, au Liban.

La vingtaine d'experts et délégués des Nations unies vêtus de gilets de sauvetage orange et casqués, étaient emmenés par l'amiral turc Özcan Altunbulak, patron du Centre de coordination conjoint qui supervise les exportations et par l'amiral de l'US Navy en retraite, Fred Kenney.

L'inspection s'est déroulée conformément au souhait de la Russie qui veut s'assurer de la nature de la cargaison.

Une vue aérienne montre le cargo Razoni, battant pavillon de la Sierra Leone, en route vers Tripoli, au Liban, le long du détroit du Bosphore, le 3 août 2022, après avoir été officiellement inspecté.
Une vue aérienne montre le cargo Razoni, battant pavillon de la Sierra Leone, en route vers Tripoli, au Liban, le long du détroit du Bosphore, le 3 août 2022, après avoir été officiellement inspecté. AFP

16 navires en attente

Selon Kiev, 16 autres bateaux chargés de céréales sont en attente de quitter Odessa, le principal port ukrainien qui concentrait avant la guerre 60% de l'activité portuaire du pays.

L'accord signé le 22 juillet via une médiation de la Turquie et sous l'égide des Nations unies, permet la reprise des envois vers les marchés mondiaux de céréales ukrainiennes bloquées depuis l'invasion russe, sous supervision internationale.

Inspection du navire Razoni transportant les céréales ukrainiennes vers le Liban (03/08/2022)

Turquie: inspection du navire Razoni transportant les céréales ukrainiennes vers le Liban (03/08/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le document prévoit notamment l'instauration de couloirs sécurisés afin de permettre la circulation en mer Noire des navires marchands et l'exportation de 20 à 25 millions de tonnes de céréales.

Un accord similaire signé simultanément garantit à la Russie l'exportation de ses produits agricoles et de ses engrais, malgré les sanctions occidentales.

Les deux accords doivent permettre d'atténuer la crise alimentaire mondiale provoquée par la montée en flèche des prix des denrées alimentaires dans certains des pays les plus pauvres.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le premier navire transportant du maïs d'Ukraine atteint sa destination finale

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les tactiques ukrainiennes mettent en danger la population civile, affirme Amnesty

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous