RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : au moins 20 morts dans des frappes russes à Vinnytsia, Zelensky appelle à la création d'un "tribunal spécial"

14 juil. 2022 à 10:49 - mise à jour 14 juil. 2022 à 19:03Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Au moins 20 personnes ont été tuées jeudi par des frappes russes sur une ville du centre de l'Ukraine, des bombardements qualifiés d'"acte ouvertement terroriste" par le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Ces frappes en fin de matinée sur une région du pays jusqu'alors relativement épargnée par la guerre, à plusieurs centaines de kilomètres des lignes de front, sont intervenues au moment où se préparait à La Haye une conférence sur les crimes commis en Ukraine.

Dans une intervention en visioconférence lors de cet évènement organisé par la Cour pénale internationale (CPI), la Commission européenne et les Pays-Bas, Volodymyr Zelensky a appelé à la création d'un "tribunal spécial" chargé de juger "les crimes de l'agression russe contre l'Ukraine".

A Vinnytsia, les images publiées par le service ukrainien des Situations d'urgence montraient des dizaines de carcasses de voitures calcinées et un immeuble d'une dizaine d'étages ravagé par l'explosion et l'incendie ayant suivi.

Selon l'armée ukrainienne, "trois missiles" ont touché le parking et cet immeuble commercial du centre de la ville, abritant des bureaux et des petits commerces. Ils avaient été tirés depuis des sous-marins en mer Noire, a précisé le porte-parole de l'armée de l'air ukrainienne Iouri Ignat.

"Chaque jour, la Russie tue des civils, tue des enfants ukrainiens, tire des missiles sur des cibles civiles où il n'y a rien de militaire. Qu'est-ce que c'est, si ce n'est un acte ouvertement terroriste?", a dit Volodymyr Zelensky.

Devant la conférence à La Haye, à laquelle participaient les ministres de la Justice et des Affaires étrangères des pays de l'UE, il a précisé qu'"à cette minute, 20 personnes sont mortes, dont trois enfants. Et beaucoup, beaucoup sont blessés".

Guerre en Ukraine : frappes russes à Vinnytsia

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Antonio Guterres (ONU) se dit "atterré"

Le secrétaire général de l'ONU est "atterré" par l'attaque russe sur Vinnytsia, une ville du centre de l'Ukraine, a déclaré son porte-parole jeudi.
Antonio Guterres "condamne toute attaque contre des civils ou des infrastructures civiles", a rappelé son porte-parole. Au moins 20 personnes ont été tuées jeudi dans cette localité ukrainienne située entre Kiev et Lviv, jusqu'alors relativement épargnée par les combats.

L'Union européenne parle de "comportement barbare"

L'Union européenne a condamné jeudi "dans les termes les plus forts" les frappes russes sur la ville ukrainienne de Vinnytsia qui ont fait au moins 23 morts, fustigeant le "comportement barbare" de la Russie.
"Ces atrocités à Vinnytsia sont les dernières d'une longue série d'attaques brutales visant les civils et les infrastructures civiles", indique un communiqué du chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell et du commissaire européen à la gestion des crises Janez Lenarcic. "Il ne peut y avoir aucune impunité pour les violations et crimes commis par les forces russes et leurs responsables politiques".

Sur le même sujet

Crise au sein du gouvernement britannique : Zelensky espère que Boris Johnson ne "disparaîtra" pas de la vie publique

Monde

Guerre en Ukraine : la Russie accusée de tirer des missiles depuis la centrale nucléaire de Zaporijjia

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous