Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : dans Izioum reconquise, le président Zelensky promet "la victoire" sur les Russes

14 sept. 2022 à 13:24 - mise à jour 14 sept. 2022 à 13:29Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alain Lechien

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis mercredi "la victoire" aux siens depuis la ville stratégique d’Izioum, reprise aux Russes lors d’une contre-offensive surprise.

Il s’agit du premier déplacement du chef de l’Etat ukrainien dans la région de Kharkiv depuis la libération de la zone ce mois-ci.

Izioum, cité de près de 50.000 habitants avant la guerre, avait fait l’objet de combats meurtriers au printemps avant d’être prise par les Russes qui en ont fait un nœud stratégique pour le ravitaillement de leurs troupes. Sa reconquête par Kiev constitue donc un revers pour l’armée russe qui s’est repliée vers Donetsk, zone sous contrôle du Kremlin depuis 2014.

"Nous n’avançons que dans une direction, en avant, vers la victoire", a écrit Zelensky sur Telegram. Entouré de gardes du corps armés, le président en tenue kaki portait à l’épaule un écusson "l’Ukraine ou la mort".

Dans une vidéo, il a comparé les destructions d’Izioum à celles de Boutcha, ville près de Kiev d’où les forces russes se sont retirées au printemps, laissant derrière elles les corps de civils froidement exécutés. Des exactions que Moscou nie avoir commises.

"C’est pareil : des immeubles détruits, des gens tués. Cela fait partie de notre histoire, partie de la nation russe moderne", a-t-il dit en anglais, sans pour autant détailler ces accusations contre l’occupant russe à Izioum.

L’Ukraine a annoncé avoir repris aux Russes durant le seul mois de septembre des milliers de kilomètres carrés dans l’Est et le Sud.

De son côté, l’armée russe, dont des frappes ont provoqué ces derniers jours de vastes coupures de l’électricité dans plusieurs régions ukrainiennes, a indiqué mercredi pilonner les forces ukrainiennes à travers le pays, notamment dans la région de Kharkiv.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : 436 corps exhumés près d’Izioum, dont 30 avec des "signes de torture"

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les corps du charnier d’Izioum ont bien été enterrés sous occupation russe

Faky

Articles recommandés pour vous