Icône représentant un article video.

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Daria est partie de Waterloo pour aller chercher sa famille en Ukraine

26 mars 2022 à 20:38 - mise à jour 27 mars 2022 à 08:13Temps de lecture3 min
Par Paul Verdeau, sur un sujet de Benoît Feyt

Daria Ahlbach habite à Waterloo, elle est d’origine ukrainienne. Elle a encore de nombreux cousins, oncles et tantes en Ukraine, originaires de la région de Kiev. Une famille pour laquelle elle ne cesse de s’inquiéter depuis le début de la guerre. "À défaut de pouvoir les aider dans l’immédiat, j’avais organisé toute une collecte de dons, raconte-t-elle. Et puis ma famille m’a contactée en me disant : 'Daria, s’il te plaît, viens chercher femmes et enfants, parce que ça bombarde partout et il faut absolument qu’on les sorte de là'."

Daria décide alors de prendre la route en direction de Vinitsya, dans le sud-ouest de l’Ukraine, où une partie de sa famille a réussi à se réfugier. Un parcours de 2200 km, qui l’amènera jusqu’aux frontières de l’Union européenne. "On est tellement partis vite, sans se préparer, qu’on n’a même pas pensé à ce fameux 'roaming', raconte Daria. Et moi je sais que quand je sors du roaming européen, je ne sais plus envoyer de SMS, je ne sais plus téléphoner… Et donc avant de rentrer en Moldavie, j’ai dit au revoir à tout le monde parce que je ne savais pas si je reviendrais."

Et à peine arrivée en Ukraine, le danger se confirme : Daria est accueillie par des sirènes d’alerte anti-bombardement. Un son terrifiant, qui rend cette guerre beaucoup plus concrète. Une expérience que Daria n’oubliera sans doute jamais. "C’est indescriptible ce qu’on vit là-bas, ce qu’on voit, explique-t-elle. J’en garde un bon souvenir parce que j’ai sauvé ma famille, mais d’un autre côté, c’était horrible, c’était l’enfer."

Un enfer dont Daria a pu extraire au moins cinq personnes : ses deux cousines et leurs trois enfants. Sa tante, elle, est restée là-bas, refusant d’abandonner son fils qui lui a, comme tous les hommes, l’interdiction de quitter l’Ukraine.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : 60 orphelins d’Ukraine pourront être accueillis en Flandre, affirme Sammy Mahdi

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : plus de 3,8 millions de réfugiés, dont 2,3 millions ont fui vers la Pologne

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous