Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : GAIA juge "inhumaine" la décision d’interdiction des animaux de réfugiés au centre Ariane

Le Centre Ariane
01 juil. 2022 à 10:14Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

La décision de Fedasil et de la Croix-Rouge de fermer leurs portes aux animaux des réfugiés ukrainiens est "inhumaine", s’insurgent vendredi l’association Gaia (groupe d’action dans l’intérêt des animaux) et l’Union Wallonne pour la protection animale (UWPA) dans un communiqué de presse relatif à la situation dans le centre d’accueil pour réfugiés Ariane où les animaux sont désormais interdits.

Le centre Ariane est un lieu d’accueil temporaire pour les réfugiés ukrainiens avant que ceux-ci soient envoyés vers un logement plus adapté. La problématique animalière s’est posée lorsque le séjour de certaines familles se prolongeait dans ce centre. Les familles possédant des animaux de compagnie ont plus de mal à trouver un accueil dans une commune belge et n’arrivent donc pas à quitter ce centre Fedasil. L’absence de solutions autres que l’interdiction est "une négation totale du bien-être animal" selon Aan Degreef, directrice générale de GAIA.

Début juin, le Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Madhi faisait appel à GAIA pour trouver une issue à ce problème. Depuis, des associations de protection animale se sont rendues sur place et ont proposé certaines alternatives. "Toutes ces solutions offertes ont été balayées d’un revers de main. Du jour au lendemain, Fedasil et la Croix Rouge ont rompu les échanges et refusé l’accès aux animaux des réfugiés, sans aucune justification", précise Ann Degreef.

Fedasil comprend le problème et déclare "être prêt à étudier des pistes" selon le porte-parole, Benoit Mansy.

Sur le même sujet

Bien-être animal : GAIA célèbre son 30e anniversaire avec des vol-au-vent végétaliens gratuits

Regions

Guerre en Ukraine : des prisonniers de guerre torturés en Russie ? La Cour européenne des droits humains, saisie par une Ukrainienne, interpelle l’attaquant

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous