RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Ikea suspend ses activités en Russie et en Biélorussie

Guerre en Ukraine : Ikea suspend ses activités en Russie et en Biélorussie. Photo d’illustration.

Le géant suédois de l’ameublement Ikea a annoncé jeudi la suspension de ses activités en Russie et en Biélorussie, affectant près de 15.000 employés, 17 magasins et trois sites de production. "La guerre a un énorme impact humain et se traduit aussi par des perturbations graves de la chaîne de production et de commerce, raisons pour lesquelles les sociétés du groupe ont décidé de suspendre temporairement les activités d’Ikea en Russie", indique le groupe dans un communiqué adressé à l’AFP.

L’impact sur l’emploi

Cette suspension concerne essentiellement la Russie, où le groupe suédois est présent depuis 2000 et est un des principaux employeurs occidentaux. La Biélorussie n’accueille que quelques fournisseurs et n’a pas de magasins, selon Ikea.

"Ces décisions vont avoir un impact direct sur environ 15.000 collaborateurs, et les entreprises du groupe assureront la sécurité de l’emploi et des revenus, en leur fournissant du soutien pour eux et leurs familles", affirme le géant suédois, numéro un mondial du secteur.

Si les magasins opérés par la holding Ingka concentrent l’essentiel des effectifs affectés (12.000 personnes), Ikea a près de 2500 employés dans la partie production, avec trois usines en Russie, qui produisent majoritairement pour le marché local.

Selon le groupe, 47 fournisseurs en Russie et 10 en Biélorussie sont également concernés par sa décision, qui ferme la porte à tout import-export depuis ou vers les deux pays. Avant cette annonce, Ikea avait dans un premier temps fait savoir qu’il laissait ses magasins ouverts dans le pays, ce qui lui avait valu des critiques en Suède.

Sur le même sujet

Ikea : une nouvelle application remplace vos meubles par ceux de l’enseigne

High tech

Guerre en Ukraine : Nike quitte définitivement le marché russe et ne rouvrira pas ses magasins

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous