RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : l'UE garde l'option de sanctions additionnelles sous le coude, "rien n'est tabou"

11 mars 2022 à 17:44Temps de lecture1 min
Par Belga

"Nous allons proposer un 4e paquet de sanctions, pour davantage encore isoler la Russie", a indiqué vendredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à l'issue d'un sommet informel des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE.

Rassemblés au château de Versailles, les dirigeants des 27 ont surtout discuté vendredi de la souveraineté européenne à assurer, en termes de défense, d'énergie, d'économie. Mais la présidence française, organisatrice du sommet, et les leaders des institutions européennes sont aussi revenus sur leurs échanges de la veille, centrés sur l'invasion russe de l'Ukraine. 

toutes les options sont sur la table

Il y a déjà eu des sanctions "inédites", "massives" et décidées avec une rapidité exceptionnelle par les Etats membres à la suite de l'invasion, le 24 février, a souligné le président français Emmanuel Macron. Pour la suite, "toutes les options sont sur la table", assure-t-il, sans s'avancer davantage. 

Elargir les sanctions

Fermeture des ports européens aux navires russes, ajout d'autres banques parmi les institutions exclues du système de messagerie bancaire Swift, etc. : a priori, "rien n'est tabou", a affirmé le président français en conférence de presse. "Nous sommes prêts à sanctionner au-delà de ce qui a été fait". 

Le Français a évoqué des "décisions additionnelles", "limitées", qui seront prises "suite au G7". 

A son arrivée vendredi à Versailles, le Premier ministre belge Alexander De Croo avait indiqué qu'il est surtout question dans un premier temps d'"élargir" les sanctions existantes (par exemple en visant d'autres banques russes ou en allongeant la liste de personnalités concernées par des mesures restrictives). "On voit aujourd'hui que les mesures déjà prises font vraiment mal à la Russie", avait-il ajouté. "Il faut, je pense, avoir un peu de patience stratégique, attendre quelques semaines pour que les sanctions fassent effet".

 

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine et sanctions : environ 1500 conteneurs russes sont bloqués dans des ports d’Anvers et Zeebruges

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Russie, menacée de défaut, face à une première échéance de paiement

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous