Prix de l'énergie

Guerre en Ukraine : la Hongrie autorisée à payer Gazprom plus tard, la Turquie demande également un report

© AFP

04 oct. 2022 à 06:35Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

La Hongrie pourra payer Gazprom plus tard pour des livraisons de gaz si cela s'avère nécessaire. C'est ce que le gouvernement du pays a convenu avec la compagnie gazière publique russe. Les prix élevés du gaz exercent une pression sur les finances publiques hongroises, et l'accord mis en place pour cet hiver pourrait dès lors fournir une marge de manœuvre supplémentaire.

La Hongrie est l'un des pays de l'UE les plus dépendants du gaz russe. Dans le même temps, elle ne peut pas compter sur les fonds de l'UE en raison des préoccupations relatives à la corruption et au népotisme sous la direction du Premier ministre Viktor Orbán. En conséquence, les réserves du pays ont diminué et le forint hongrois a également chuté de 4% par rapport à l'euro la semaine dernière.

La Turquie souhaite également pouvoir retarder ses paiements à Gazprom, rapporte l'agence de presse financière Bloomberg sur la base d'initiés. Ankara souhaiterait reporter une partie des paiements à 2024. Auparavant, la société publique turque d'énergie Botas avait déjà été autorisée à payer un quart de ses factures en roubles plutôt qu'en dollars. 

La lire turque s'est déjà dépréciée de plus d'un quart par rapport au dollar cette année. Le pays souffre en conséquence de l'augmentation du prix du gaz, qui devait être payé en dollars.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous