Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Norvège va limiter l’accès de ses ports aux bateaux de pêche russes

Chalutier dans le nord de la Norvège, en novembre 2021 (illustration)

© AFP or licensors

Rare endroit en Europe où les bateaux de pêche russes peuvent encore débarquer, la Norvège a annoncé jeudi limiter leur accès et renforcer les contrôles pour éviter que la Russie ne s’en serve pour contourner les sanctions.

Eviter que la Norvège devienne un pays de transit

"Nous suivons de près les activités russes dans les eaux et les ports norvégiens pour éviter que la Norvège ne devienne un pays de transit pour transporter illégalement des biens vers la Russie", a déclaré la cheffe de la diplomatie norvégienne, Anniken Huitfeldt. "Nous avons reçu de nouvelles informations qui font que nous devons resserrer la possibilité pour les navires de pêche russes de faire escale dans les ports norvégiens et accroître les contrôles", a-t-elle ajouté.

Contrôles douaniers

En pratique, les bateaux de pêche russes ne pourront plus faire escale qu’à Kirkenes et Båtsfjord, sur les rives de la mer de Barents, ainsi qu’à Tromsø, en bordure de la mer de Norvège. Les contrôles douaniers à bord des bateaux seront aussi intensifiés. Si la raison principale est d’empêcher la Russie de contourner les sanctions occidentales qui l’empêchent d’importer de nombreux biens et marchandises, Oslo a précisé que sa décision s’inscrivait dans un contexte plus large de vigilance accrue autour de ses installations pétrogazières en mer et sur le littoral.

Norvège et Union européenne

Les fuites, précédées d’explosions sous-marines, qui ont touché les gazoducs Nord Stream 1 et 2 la semaine dernière en mer Baltique ainsi que des signalements de vols de drones près de certaines de ses plateformes en mer ont conduit la Norvège, désormais plus gros fournisseur de gaz de l’Europe, à renforcer la sécurité de ses infrastructures énergétiques. Même s’il n’est pas membre de l’Union européenne, le pays scandinave a adopté la quasi-totalité des sanctions que Bruxelles a prises à l’encontre de Moscou en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous