Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Russie a appelé des profils qui n'étaient pas valides au combat et admet son erreur (revivez le fil du jour)

© © Tous droits réservés

25 sept. 2022 à 05:45 - mise à jour 25 sept. 2022 à 20:31Temps de lecture1 min
Par Marie-Laure Mathot et Anthony Roberfroid avec agences

En pleine mobilisation de ses réservistes pour aller combattre en Ukraine, Moscou a durci les peines encourues par les déserteurs et arrêté des centaines de manifestants, après avoir démis son chef de la logistique militaire.

Cependant, ces mesures de fermeté n’ont pas dissuadé les opposants à cette mobilisation partielle de manifester samedi dans tout le pays, où au moins 710 personnes ont été interpellées dans 32 villes, dont près de la moitié à Moscou, selon OVD-Info, une organisation spécialisée dans le décompte des arrestations.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, s’adressant directement aux citoyens russes, leur a dit que leur président envoyait sciemment "des citoyens à la mort".

Côté russe, plusieurs cas de personnes ayant dépassé l’âge de combattre, malades ou exemptées pour d’autres raisons, ont provoqué des réactions indignées sur les réseaux sociaux, suscitant l’embarras et l’inquiétude des autorités.

Dans la région de Volgograd (sud-ouest), c’est un militaire à la retraite de 63 ans, souffrant d’un diabète lourd et de problèmes cérébraux, qui a été renvoyé du centre d’entraînement où il avait été convoqué, selon les autorités.

Loading...

Sur le même sujet

Fusillade dans une école russe d'Ijevsk : quinze personnes dont onze enfants sont mortes, Poutine dénonce un "acte terroriste inhumain"

Monde

Russie : un militaire blessé lors d'une fusillade dans un centre de mobilisation de l'armée

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous