RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Russie autorise les marchés parallèles de smartphones, consoles de jeux, couverts de table… marchandises sous restrictions

La Russie a publié vendredi une liste d’une centaine de catégories de marchandises dont l’importation sans l’accord des détenteurs de la propriété intellectuelle est autorisée afin de contourner les restrictions décidées depuis son offensive en Ukraine.

Parmi ces produits, on retrouve les téléphones Apple ou Samsung, les grandes marques automobiles, des consoles de jeux ou encore des matières et pièces détachées utilisées dans l’industrie, selon un document publié par le ministère de l’Industrie et du Commerce.

On y trouve aussi des produits de consommation courante, comme des couverts de table.

"Conformément à ce document, la responsabilité juridique est levée en cas d’importation de ces productions par les importateurs en contournant les canaux officiels de distribution", a indiqué le ministère.

Nombre de ces marchandises sont produites par des groupes qui ont décidé de se retirer du marché russe à la suite de l’offensive contre l’Ukraine. D’autres, comme les pièces détachées destinées à l’industrie automobile, tombent sous le coup des sanctions imposées par les Occidentaux.

Ce mécanisme d’importations parallèles doit permettre d’éviter les pénuries dans l’industrie comme dans le commerce de marchandises que la Russie est incapable à l’heure actuelle de produire elle-même.

Le ministère insiste néanmoins sur le fait qu’il ne s’agit pas "d’une autorisation d’importation ou de vente de contrefaçons".

Le président Vladimir Poutine a affirmé à de nombreuses reprises ces dernières semaines que les Occidentaux avaient échoué à mettre l’économie russe à genoux avec les sanctions, même si elles ont mis à mal la chaîne logistique, le secteur financier et l’industrie.

Sur le même sujet

La guerre en Ukraine impacte aussi l’Afrique qui est face à une crise "sans précédent" selon l’ONU

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : pour accompagner les mineurs et éviter la traite d'être humains, la Belgique donne plus de moyens au SPF Justice

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous