Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la Russie dément avoir tué des civils à Boutcha

© AFP or licensors

03 avr. 2022 à 16:25Temps de lecture1 min
Par Belga et AFP

Le ministère russe de la Défense a assuré dimanche que ses forces n'avaient pas tué de civils à Boutcha, une ville proche de Kiev récemment reprise par les forces ukrainiennes.

"Pendant la période au cours de laquelle cette localité était sous le contrôle des forces armées russes, pas un seul résident local n'a souffert d'actions violentes", a déclaré le ministère dans un communiqué.

Il a ajouté que l'armée russe avait distribué 452 tonnes d'aide humanitaire aux civils dans ce secteur. Le ministère a ajouté que tous les habitants "avaient eu la possibilité de quitter librement" la localité "vers le nord", alors que les banlieues sud de la ville "étaient la cible de tirs des troupes ukrainiennes 24h sur 24".

"Production du régime de Kiev"

Le communiqué a en outre affirmé que les images de cadavres dans les rues de la ville étaient "une nouvelle production du régime de Kiev pour les médias occidentaux".

Il a assuré que toutes les unités militaires russes s'étaient retirées de Boutcha le 30 mars, au lendemain de l'annonce par la Russie qu'elle allait réduire de façon significative son activité dans le nord de l'Ukraine.

Ce que l'AFP a constaté sur place

De son côté l'AFP (l'Agence France Presse) explique dans ses dépêches avoir vu samedi les cadavres d'au moins 22 personnes portant des vêtements civils dans des rues à Boutcha. L'un était couché près d'un vélo, d'autres avaient à côté d'eux des sacs à provisions. 

Un cadavre avait les mains liées dans le dos et la plupart des corps étaient éparpillés sur plusieurs centaines de mètres dans une même rue. Un autre se trouvait près de la gare, sous une couverture.

On ne pouvait pas dans l'immédiat déterminer la cause de la mort de ces personnes, mais au moins deux d'entre elles présentaient de larges blessures à la tête. 

La peau des visages avait un aspect cireux, laissant penser que les cadavres étaient là depuis au moins plusieurs jours.
 

Extrait du JT du 3 avril 2022

Guerre en Ukraine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : Moscou dit vouloir enquêter sur une "provocation" contre l’armée russe à Boutcha

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Varsovie dénonce un "génocide", Madrid en appelle à la Cour pénale internationale

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous