Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Russie souhaite poursuivre la coopération dans le cadre de l’Opep +

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

© AFP or licensors

Bruxelles espère ainsi priver la Russie d’une importante source de revenus pour financer son offensive en Ukraine.

Lors de discussions avec les chefs de la diplomatie des pays du Golfe à Ryad, "nous avons évoqué ce sujet, mais uniquement dans le contexte de confirmation des accords sur la coopération de l’Opep + qui ont déjà été trouvés et confirmés à plusieurs reprises par nos dirigeants", a déclaré M. Lavrov à Ryad.

"Les principes de coopération sur cette base sont toujours d’importance et d’actualité", a-t-il souligné.

Selon le Wall Street Journal, les membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) étudient la possibilité de soustraire la Russie du plan de production décidé en juillet dernier avec leurs alliés de l’accord Opep +.

Ceci permettrait ainsi aux quelques pays encore en mesure de relever leur production, en premier lieu l’Arabie saoudite, de monter en régime.

L’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, profite actuellement de la flambée des prix de l’or noir depuis le début de la guerre en Ukraine.

La Russie a toujours relativisé la portée des sanctions économiques prises par les pays occidentaux, Moscou pouvant encore compter sur sa manne gazière, dont les Européens restent dépendants.

Sur le même sujet

Opep : décès du Nigérian Mohammed Barkindo, secrétaire général depuis 2016

Monde

Pétrole : les pays producteurs de l’Opep + augmentent leur production mais pas encore assez pour faire vraiment baisser les prix

Monde

Articles recommandés pour vous