RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Guerre en Ukraine : La soprano russe Anna Netrebko condamne la guerre et annonce son retour sur scène

31 mars 2022 à 07:46Temps de lecture2 min
Par Musiq3 avec Belga

Alors qu’au début du mois de mars, elle avait pris la décision de se retirer de la scène internationale, la soprano russe Anna Netrebko, critiquée pour ne pas avoir dénoncé la guerre en Ukraine, a exprimé clairement sur ses réseaux sociaux qu'elle condamnait l’invasion russe et a annoncé reprendre ses concerts en Europe fin mai.

"Je condamne expressément la guerre contre l’Ukraine et mes pensées vont aux victimes de cette guerre et à leurs familles. Ma position est claire." C’est en ces termes qu’Anna Netrebko a tenu à affirmer sa position face à l’invasion russe en Ukraine. Dans un message posté sur sa page Facebook, la soprano russe a ajouté qu’elle "regrette que mes actions ou déclarations passées aient pu être mal interprétées".

Alors que la pression s’était accentuée sur ses épaules et celles d’autres artistes russes, sommés par les institutions européennes et américaines de se positionner contre la guerre, Anna Netrebko avait annoncé le 1er mars qu’elle renonçait à toutes ses représentations sur scène "jusqu’à nouvel ordre".

En mas, elle devait notamment se produire à la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg, à la Scala de Milan et à Zurich. Elle avait également quitté deux jours plus tard le Metropolitan Opera de New York, avant que son agent ne confirme à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel la fin de leur collaboration.

Si elle n’a pas ouvertement clamé son soutien au président russe, il lui est reproché de s’être rendue à Donetsk en décembre 2015 pour y poser avec le drapeau des rebelles séparatistes pros russes.

Elle a aussi suscité la controverse lorsqu’elle a remis un chèque d’un million de roubles (environ 15.000 euros) au dirigeant ukrainien pro russe Oleg Tsarev. Anna Netrebko s’était défendue en expliquant vouloir soutenir les arts, et plus particulièrement l’Opéra de Donetsk auquel l’Ukraine avait coupé tous les financements.

Loading...

Dans son message, Anna Netrebko déclare qu’elle n’a pas affiché son soutien au président russe, affirmant qu’elle n’a "rencontré le président Poutine qu’une poignée de fois dans ma vie, principalement dans le cadre de la remise de prix pour mon art ou lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques" d’hiver à Sotchi, en Russie, en 2014, a-t-elle argué mercredi, assurant également n’avoir "jamais reçu de soutien financier du gouvernement russe".

Cette déclaration, bien plus claire que celle qu’elle avait donnée le 1er mars, devrait lui permettre de retrouver les scènes européennes. La soprano russe devrait retrouver la scène de la Philharmonie de Paris

Plusieurs artistes russes ont été frappés de mise à l’écart en Occident, notamment le chef d’orchestre Valery Gergiev, proche du Kremlin, limogé de la direction de l’Orchestre philharmonique de Munich.

Sur le même sujet

Anna Netrebko revient plus tôt que prévu au Staatsoper de Vienne pour l’ouverture de la saison

Journal du classique

"Racisme" ou "véracité historique", la polémique du "blackface" gonfle autour d’Anna Netrebko et des Arènes de Vérone

Journal du classique

Articles recommandés pour vous