Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Suisse s'aligne sur l'UE et interdit l'arrivée d'or russe

Un employé tient un lingot d'or à côté de déchets métalliques industriels contenant des métaux précieuxà l'usine Agosi, le 1er avril 2019 en Allemagne.

© AFP

03 août 2022 à 16:53Temps de lecture1 min
Par Belga

Le gouvernement suisse a annoncé mercredi que le pays, qui compte de nombreuses raffineries pour fondre des lingots d'or, interdit à son tour l'importation d'or russe. La Suisse s'aligne ainsi une nouvelle fois sur les sanctions européennes envers Moscou, à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

L'UE a adopté le 21 juillet une interdiction "d'acheter, d'importer ou de transférer de l'or d'origine russe, y compris des bijoux". L'interdiction suisse d'importer de l'or est entrée en vigueur dès mercredi 18H00. 

 

Des sanctions attendues

La reprise par la Suisse des sanctions concernant les importations d'or était très attendue. En mai, trois tonnes d'or originaire de Russie avaient été importées depuis le Royaume-Uni, sans qu'il soit possible d'identifier quelle entreprise les avait fait venir en Suisse, avait révélé l'agence Bloomberg.

Face à ce mystérieux arrivage, l'Association suisse des fabricants et commerçants de métaux précieux (ASFCMP), qui représente les plus grandes raffineries du pays, avait pris contact avec ses membres et assuré qu'aucun d'entre eux n'était à l'origine de ces importations, qui n'étaient pourtant pas encore interdites (au contre des exportations d'or vers la Russie). 

La Suisse compte de nombreuses raffineries pour recycler de l'or et fondre des lingots. Ce secteur représente 1.500 emplois directs selon l'ASFCMP.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les Russes interdits de venir en Europe ? L’UE veut en discuter

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les tactiques ukrainiennes mettent en danger la population civile, affirme Amnesty

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous