Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le Canada va augmenter ses exportations de pétrole

© © Tous droits réservés

24 mars 2022 à 19:37Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Canada, quatrième producteur mondial de pétrole, a annoncé jeudi une augmentation d'environ 5% de ses exportations de pétrole pour répondre "aux demandes d'aide" de ses "alliés, aux prises avec des pénuries" en raison du conflit en Ukraine.

En 2022, "l'industrie canadienne a la capacité d'augmenter progressivement ses exportations de pétrole et de gaz d'environ 300.000 barils par jour (200.000 barils de pétrole et 100.000 barils d'équivalent pétrole par jour de gaz naturel), afin de remplacer le pétrole et le gaz russes", a indiqué Jonathan Wilkinson, ministre canadien des Ressources naturelles, dans un communiqué.

Ce dernier se trouve à Paris, où il participe à la réunion ministérielle de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) pour discuter avec ses homologues internationaux de la sécurité énergétique mondiale et de la transition vers une économie décarbonée.

"Nos alliés en Europe nous disent qu'ils ont besoin de notre aide pour s'affranchir du pétrole et du gaz de la Russie dans l'immédiat, tout en accélérant la transition énergétique continentale. Le Canada est particulièrement bien placé pour aider dans ces deux dossiers", a déclaré le ministre canadien.

L'Union européenne réfléchit à un embargo sur le pétrole russe.

Le Canada a annoncé en parallèle l'octroi de 8 millions de dollars au programme de transition vers l'énergie propre de l'AIE, afin d'aider les économies émergentes à accélérer leur transition énergétique tout en répondant à leurs besoins en énergie.

Les prix du pétrole sont repassés au-dessus du seuil des 120 dollars le baril mercredi, stimulés par la perspective de nouvelles sanctions contre la Russie, la chute des stocks américains et des dégâts sur un terminal pétrolier russe.

 

Sur le même sujet

Canada : Ottawa approuve "Bay du Nord", un grand projet pétrolier offshore controversé

Energie

Prix de l'énergie : Washington va puiser comme jamais auparavant dans ses réserves stratégiques de pétrole

Monde

Articles recommandés pour vous