Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le gazoduc Force de Sibérie 2 vers la Chine "remplacera" Nord Stream 2, annonce Moscou

Image d'illustration

© getty images

15 sept. 2022 à 19:45Temps de lecture1 min
Par Belga

Le gazoduc Force de Sibérie 2, en discussion depuis plusieurs années entre Moscou et Pékin, "remplacera" Nord Stream 2, qui devait relier la Russie à l'Europe mais dont la mise en service a été abandonnée depuis le conflit en Ukraine, a déclaré jeudi le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak.

Interrogé dans un entretien à la chaîne de télévision Rossiya-1 sur un remplacement dans la stratégie énergétique russe de l'européen Nord Stream 2 par l'asiatique Force de Sibérie 2, Alexandre Novak a répondu : "Oui".

Plus tôt dans la journée, le ministre, en marge d'un déplacement en Ouzbékistan, avait affirmé que la Russie et la Chine allaient prochainement signer des accords portant sur la livraison de "50 milliards de mètres cubes de gaz" par an via le futur gazoduc Force de Sibérie 2. Ce volume représentera quasiment la capacité maximale de Nord Stream 1 - 55 milliards de m³ au total -, à l'arrêt depuis le 2 septembre.

C'est par ce gazoduc stratégique, qui relie la Russie à l'Allemagne, que transitait jusqu'alors un tiers des livraisons de gaz russe à l'Union européenne.

Force de Sibérie 2 alimentera, lui, l'énergivore économie chinoise en partie via la Mongolie. La date de début de construction est fixée à 2024.

Dans la stratégie énergétique de la Russie, il remplacera donc le projet de Nord Stream 2, longtemps soutenu par l'Allemagne mais que les États-Unis regardaient d'un très mauvais oeil et que les Occidentaux ont enterré depuis l'offensive russe en Ukraine fin février.

En Europe, les exportations de gaz russe vers l'UE "vont baisser d'environ 50 milliards de m³" en 2022, a ajouté jeudi M. Novak.

Dans le même temps, le ministre russe a indiqué que Gazprom, l'opérateur du gazoduc Force de Sibérie 1 qui relie depuis fin 2019 le champ de Tchaïandina (Yakoutie) au nord-est de la Chine, allait "augmenter ses livraisons" pour atteindre "20 milliards de m³ de gaz" chaque année.

Sur le même sujet

Deux explosions sous-marines ont été enregistrées avant les fuites sur le Nord Stream, Kiev accuse la Russie de terrorisme

Guerre en Ukraine

Le prix du gaz européen est revenu au taux de fin juillet, mais reste 10 fois plus cher qu'en avril 2021

Prix de l'énergie

Articles recommandés pour vous