RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le pays aurait perdu "un quart de ses terres cultivables" depuis le début de l'invasion russe

Un tracteur travaille sur un champ agricole près d'un char militaire russe détruit près de Kiev en Ukraine, le 15 avril 2022.
13 juin 2022 à 17:31Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Victor de Thier

L'Ukraine a perdu un quart de ses terres cultivables du fait de l'occupation russe de certaines régions, dans le sud et l'est, a annoncé lundi son ministère de l'Agriculture, sans que cela ne constitue toutefois "une menace pour la sécurité alimentaire" du pays.

"Malgré la perte de 25% des terres cultivables, la structure des cultures semées cette année est plus que suffisante pour assurer la consommation" de la population ukrainienne, a affirmé le ministre adjoint de l'Agriculture, Taras Vysotskiï, lors d'une conférence de presse.

Selon lui, "la consommation a, également, diminué en raison des déplacements massifs (de population) et des migrations externes", hors du pays.

Malgré la perte non négligeable de surfaces désormais aux mains des Russes, "la structure actuelle des surfaces cultivées (...) ne constitue pas une menace pour la sécurité alimentaire de l'Ukraine", a assuré M. Vysotskiï devant la presse. "Les agriculteurs ukrainiens ont réussi à se préparer relativement bien à l'ensemencement avant le début de la guerre", a-t-il ajouté.

"En février, l'Ukraine avait déjà importé environ 70% des engrais nécessaires, 60% des produits phytosanitaires et environ un tiers de la quantité de carburant requise" pour l'ensemencement, a-t-il détaillé.

L'occupation russe de plusieurs régions ukrainiennes et le blocus des céréales imposé par la flotte russe de la mer Noire a toutefois forcé les agriculteurs ukrainiens "à modifier ce qu'ils semaient et la quantité", a enfin précisé M. Vysotskiï.

Sur le même sujet : extrait du JT du 19/05/2022

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : Moscou annonce un couloir humanitaire pour les civils de l’usine Azot de Severodonetsk

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous