Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le point sur l'invasion russe ce jeudi 7 avril

© Belgaimage

07 avr. 2022 à 08:59 - mise à jour 07 avr. 2022 à 12:09Temps de lecture2 min
Par RTBF INFO avec AFP

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions : voici le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie ce jeudi 7 avril.

"Des armes, des armes, des armes"

Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a demandé jeudi aux membres de l'Otan de lui fournir rapidement toutes les armes dont a besoin son pays pour combattre les forces russes.

"Je viens demander trois choses: des armes, des armes et des armes. Plus rapidement elles seront livrées, plus de vies seront sauvées et de destructions évitées", a plaidé le ministre ukrainien des Affaires étrangères à son arrivée au siège de l'Otan à Bruxelles pour une réunion avec ses homologues des pays de l'Alliance atlantique.

L'Ukraine a le droit de se défendre

"L'Ukraine a le droit de se défendre. Nous allons écouter les besoins que va nous soumettre Dmytro Kouleba et discuter comment répondre", a déclaré le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

"Crimes de guerre majeurs", selon Biden

Le président américain Joe Biden a dénoncé mercredi des "crimes de guerre majeurs" en évoquant les "corps laissés dans les rues après le retrait des Russes" et les "civils exécutés de sang-froid" à Boutcha, à côté de Kiev.

Le président russe Vladimir Poutine avait auparavant qualifié de "provocation grossière et cynique" des autorités ukrainiennes la découverte de ces cadavres.

Evacuations dans l'Est

Kiev a appelé mercredi les habitants de l'Est de l'Ukraine à évacuer la région "maintenant", face à la menace d'une offensive majeure de l'armée russe sur le Donbass.

"Nous avons réussi à évacuer plus de 1200 personnes aujourd'hui" mercredi, a déclaré Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk (est), encore sous contrôle ukrainien.

Ces évacuations ont été faites en l'absence de tout cessez-le-feu et dans des conditions très difficiles en raison des bombardements intenses des forces russes, a précisé ce responsable.

Un convoi du CICR arrive à Zaporojie

Un convoi de sept autobus et d'environ 40 véhicules privés sous protection du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est arrivé mercredi du sud-est de l'Ukraine à Zaporojie (sud), a constaté une journaliste de l'AFP. Le convoi transportait 500 réfugiés ayant réussi à fuir Marioupol, selon le CICR.

"Ceux qui faisaient partie du convoi avaient réussi à fuir Marioupol", a expliqué la Croix-Rouge, dont l'une des équipes chargées d'aider à évacuer les civils avait été "retenue" lundi par la police dans une localité sous contrôle russe, contrainte ensuite de rebrousser chemin.

Nouvelles sanctions

Les Etats-Unis ont annoncé une nouvelle série de sanctions "dévastatrices" contre la Russie, visant les grandes banques et les enfants de Vladimir Poutine.

Le Royaume-Uni a annoncé interdire tout investissement britannique en Russie et imposé des sanctions dans les secteurs bancaire et énergétique.

L'Union européenne examine un 5e ensemble de sanctions qui, pour la première fois, comporte des mesures dans le secteur de l'énergie avec un embargo sur les achats de charbon à la Russie et la fermeture des ports de l'UE aux navires russes. Les deux filles du président Poutine et plusieurs oligarques devraient être ajoutés à la liste noire de l'UE, selon un document consulté par l'AFP.

Soldats ukrainiens formés aux Etats-Unis

Un petit groupe de soldats ukrainiens qui se trouvait aux Etats-Unis avant l'invasion russe de l'Ukraine est formé au maniement des drones tueurs Switchblade que Washington fournit à Kiev, selon le Pentagone.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous