Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le point sur le conflit ce mercredi 24 août

© AFP or licensors

24 août 2022 à 04:37 - mise à jour 24 août 2022 à 22:17Temps de lecture1 min
Par Maud Wilquin, Marine Lambrecht, Kevin Dero, Ambroise Carton et agences

Six mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, une frappe russe a fait mercredi, le jour de la fête nationale ukrainienne, au moins 22 morts et des dizaines de blessés dans une gare ferroviaire, a annoncé le président Volodymyr Zelensky.

"Je viens de recevoir une information concernant une frappe de missile russe sur une gare dans la région de Dnipropetrovsk (centre de l’Ukraine), en plein sur les wagons à la gare de Tchaplino. Quatre wagons de passagers sont en feu", a affirmé M. Zelensky dans un discours devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

"Il y a 22 morts, dont cinq personnes qui ont brûlé dans un wagon. Un adolescent est mort, il avait 11 ans, une roquette russe a détruit sa maison", a-t-il dit ultérieurement dans son allocution quotidienne du soir.

"Les opérations de recherche et de sauvetage vont se poursuivre", a-t-il ajouté. "Nous allons faire en sorte que les agresseurs paient pour tout ce qu’ils ont fait. Et nous allons les chasser de notre terre."

"Profonde inquiétude" concernant la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia

"Aujourd’hui marque un jalon triste et tragique", a pour sa part estimé le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres à propos de la date anniversaire du déclenchement – le 24 février – des combats, qui ont fait des centaines de milliers de morts et de blessés.

Déplorant les conséquences de cette "guerre absurde bien au-delà de l’Ukraine", il a réitéré sa "profonde inquiétude" concernant les activités militaires sur le site de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, qui a subi des frappes dont les deux belligérants s’accusent mutuellement. "Toute nouvelle escalade de la situation pourrait conduire à l’autodestruction", a-t-il averti.

Les directeurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, et de l’agence atomique russe Rosatom, Alexeï Likhatchev, se sont rencontrés à Istanbul (Turquie) pour discuter d’une inspection des installations.

Retrouvez, ci-dessous, notre direct de ce mercredi :

Loading...

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine: la Crimée fait partie de l'Ukraine, réaffirme Charles Michel

Monde

6 mois après le début de la guerre en Ukraine, comment le conflit a modifié l’ordre mondial

Monde

Articles recommandés pour vous