Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le premier chargement de céréales ukrainiennes est attendu à Istanbul "après minuit"

Départ du Razoni du port d’Odessa et vue des bords du Bosphore à Istanbul (illustration)

© Tous droits réservés

02 août 2022 à 08:01Temps de lecture1 min
Par Belga, mis en ligne par Kevin D.

Le premier chargement de céréales ukrainiennes exporté depuis l’invasion russe le 24 février, est attendu "après minuit" mardi à Istanbul, selon le ministère turc de la Défense.

Le Razoni, battant pavillon de la Sierrea Leone, qui a quitté Odessa peu après 09h00 (06h00 GMT) lundi avec 26.000 tonnes de maïs à destination du port libanais de Tripoli, était initialement annoncé mardi en début d’après-midi.

 

Turquie: inspection du navire Razoni transportant les céréales ukrainiennes vers le Liban (03/08/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Vers le Liban

Il est désormais attendu "après minuit", soit à partir de 21h00 GMT, à Istanbul, selon le ministère.

Le Razoni se trouvait dans la nuit au large des côtes roumaines, mais il a déconnecté son AIS, système d’identification automatique qui permet de suivre sa trajectoire, vers 02h00 du matin (23h00 GMT lundi), selon les données du site Marine Traffic.

Extrême lenteur

Sollicité, le ministère de la Défense n’a pas immédiatement donné les raisons de cette manœuvre qui lui permet de disparaître des radars.

Cette discrétion pourrait cependant lui permettre d’échapper à la presse qui guette son arrivée à l’entrée du Bosphore.

Le cargo a progressé avec une extrême lenteur (7 nœuds) lundi dans les eaux ukrainiennes en raison de la présence possible de mines, mais il avait augmenté ensuite sa vitesse, selon Marine Traffic.

Le navire n’entrera pas dans un port d’Istanbul, les inspections seront menées en mer, au mouillage

Il doit être inspecté par une équipe du Centre de coordination conjointe qui supervise les exportations de céréales ukrainiennes et veille à la stricte application de l’accord signé le 22 juillet entre la Russie, l’Ukraine la Turquie et les Nations unies.

Selon la procédure décrite par les autorités, "le navire n’entrera pas dans un port d’Istanbul, les inspections seront menées en mer, au mouillage" à l’entrée du Bosphore sur la Mer Noire.

La presse a été prévenue de rester à l’écart : "Les bateaux ne seront pas autorisés à s’approcher du navire. Le Commandement des garde-côtes prendra les mesures nécessaires à cet égard" a mis en garde le ministère de la Défense.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous