Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : le travail technique sur l'embargo pétrolier européen doit encore avancer

© AFP

10 mai 2022 à 13:05Temps de lecture1 min
Par Belga

La vidéoconférence que prévoit la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avec les "acteurs régionaux" autour de la Hongrie et d'autres pays enclavés n'a pas encore été fixée. Le travail technique autour des besoins précis de ces pays pour permettre un approvisionnement en pétrole ne provenant pas de Russie doit d'abord avancer, a indiqué mardi le porte-parole en chef de la Commission, Eric Mamer.

Ursula von der Leyen s'était rendue lundi à Budapest, "sur invitation de Viktor Orban" selon le Français, pour discuter des réticences hongroises sur le 6e paquet de sanctions envers Moscou, qui doit encore être adopté par les 27. Budapest ne voit pas d'un bon œil l'embargo sur le pétrole russe tel que proposé par la Commission, estimant qu'il lui faudra des années pour se détacher de son approvisionnement via l'oléoduc Droujba. 

Sans accès à la mer, le pays devrait repenser son infrastructure pour le transport du pétrole brut (oléoducs venant d'autres sources), son stockage, son raffinage ("un pétrole n'est pas l'autre", note Eric Mamer), a expliqué le porte-parole. Le délai laissé au pays pour réellement mettre un terme aux importations de pétrole russe "est bien sûr une des variables, car ces infrastructures nécessitent du temps". 

 

A l'issue de sa rencontre avec Viktor Orban, Ursula von der Leyen avait indiqué qu'une vidéoconférence avec les acteurs régionaux suivrait, "pour renforcer la coopération régionale dans l'infrastructure pétrolière". 

Budapest a été publiquement la plus critique envers les plans de la Commission sur le pétrole russe, mais n'est pas la seule à désirer un délai supplémentaire conséquent pour l'embargo. La Slovaquie, République tchèque, Bulgarie et la Grèce ont également manifesté des réserves.

Sur le même sujet: JT 04/05/2022

Sur le même sujet

L'Agence internationale de l'énergie s'attend à moins de pétrole russe en 2023

Economie

Guerre en Ukraine : un embargo sur le pétrole russe augmenterait les prix du gaz de 55% en Hongrie

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous