Economie

Guerre en Ukraine : les Bourses ouvrent en hausse, le prix du pétrole aussi

Guerre en Ukraine : les Bourses ouvrent en hausse, le prix du pétrole aussi. Photo d’illustration.

© Getty Images

Les Bourses européennes ont ouvert en nette hausse mercredi, malgré la poursuite du conflit en Ukraine. À Bruxelles, le Bel20 était en hausse de plus de 3% après une demi-heure d’échanges. A Paris et à Francfort également, des gains de plus de 3,5% ont été enregistrés.

Le prix du gaz en baisse

Le prix du gaz restait inférieur mercredi matin à son niveau de mardi, malgré la décision du gouvernement américain de ne plus importer de combustibles fossiles russes (gaz, pétrole et charbon). Londres cessera également d’importer du gaz russe à la fin de cette année.

Une démarche plus difficile à entreprendre pour les pays européens car ils sont beaucoup plus dépendants des importations en provenance de Russie. L’Europe a convenu mardi de réduire de deux tiers sa consommation de gaz russe d’ici la fin de l’année.

Le prix du gaz en Europe oscillait autour de 190 euros par mégawattheure mercredi matin. Mardi, il coûtait encore plus de 200 euros et, en début de semaine, il a même brièvement atteint le prix record de 345 euros. Le marché reste très volatil.

Le prix du pétrole de Brent en hausse

Le prix du pétrole Brent, qui provient de la mer du Nord, est passé à plus de 130 dollars le baril mercredi matin. Au cours des sept derniers jours, ce type de pétrole avait déjà gagné 15%, et même augmenté de plus de 40% sur une période d’un mois. Le pétrole américain WTI a, lui, également poursuivi sa hausse et coûtait 125,85 dollars le baril mercredi matin.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : une partie de la réserve stratégique de stocks pétroliers mise à disposition de l'Ukraine

Webséries

Guerre en Ukraine : la Russie constate "des progrès" dans les négociations

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous