Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : "Les deux prochaines semaines diront qui gagnera la guerre en Ukraine" selon Josep Borrell

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a appelé les États membres de l'UE à renforcer leurs fournitures d'armes et d'équipement militaire à l'Ukraine contre la Russie, à son arrivée au sommet européen de Bruxelles sur l'Ukraine.

"Parlons de choses concrètes, nous devons continuer de soutenir l'armée ukrainienne. Les deux prochaines semaines, les armes décideront de quel côté ira la victoire", a affirmé le Haut représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité.

"Les forces russes ont tenté une conquête rapide, et maintenant elles massacrent la population. Du point de vue militaire, c'est un grand échec pour la Russie. En un mois, elles n'ont pas pu se déplacer à plus de 200 kilomètres de leur base logistique", a-t-il dit.

Comme elles ne peuvent conquérir les villes, elles les bombardent, elles tuent des innocents et détruisent tout

"Comme elles ne peuvent conquérir les villes, elles les bombardent, elles tuent des innocents et détruisent tout. Mais les Ukrainiens sont en train de se battre et nous les y aidons, en leur fournissant des armes, et le résultat de la guerre n'est déjà plus celui qu'espérait le Kremlin. Ils peuvent subir une grande défaite. Nous continuerons à soutenir l'Ukraine, et à mettre la pression sur la Russie."

Pour ce sommet, l'Espagnol a fait part de son souhait de voir les dirigeants européens donner des orientations sur de nouvelles sanctions individuelles et sectorielles contre la Russie.

Mercredi, sur sa proposition, les États membres ont validé un doublement - de 500 millions à un milliard d'euros - du financement européen sur lequel ils peuvent compter pour fournir des armes à l'Ukraine, comme ils l'avaient convenu au sommet informel de Versailles.

Sur le même sujet

Sanctions contre la Russie : les 27 demandent à la Commission de les préciser (et d’en explorer d’autres)

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Joe Biden poursuit son périple européen ce vendredi en Pologne, à deux pas de la frontière ukrainienne

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous